Approche anthropologique de l'articulation entre tourisme et mémoire en Croatie.

par Fanny Arnaud

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Élisabeth Claverie.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 03-12-2010 .


  • Résumé

    La croatie est une destination touristique en vogue depuis les années 1960. cependant, la guerre que le pays traverse entre 1991 et 1995 provoque l'interruption de l'activité et par voie de conséquence, le déclin des recettes de ce secteur qui représente un pilier de l'économie nationale. a la fin du conflit, une véritable politique institutionnelle est mise en œuvre pour reconquérir la clientèle internationale. elle passe par l'occultation du récent passé de violence, l'évacuation, des discours, de la guerre et de ses conséquences. face à cette politique du silence, quelle place peut exister pour une mémoire collective et individuelle de la guerre ? s'il est légitime de vouloir cicatriser les blessures causées par un passé traumatique, le refoulement du passé douloureux pose question et on peut être amené à s'interroger : s'agit-il d'une stratégie délibérée de la part des acteurs ou d'une injonction de silence ? car derrière les images idylliques propagées par l'industrie du tourisme, il subsiste dans cette région du monde, des tensions souterraines qui se traduisent par l'émergence de mouvements à caractère néonazis ou de regroupement hooligans que l'on pourrait envisager comme une tentative de catharsis de la part des enfants de la guerre. cette recherche a donc pour objet l'articulation entre tourisme et mémoire de la guerre en croatie selon une perspective ethnologique.


  • Pas de résumé disponible.