Les "Suites" d'Artus de Bretagne: édition et étude littéraire, à partir de trois manuscrits du XVème siècle (manuscrits BnF fr. 12549, BnF fr.19163 et BnF Nouv. Acqu. fr. 20000).

par Lucie Blouin

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Christine Ferlampin-Acher.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) , en partenariat avec Cellam (laboratoire) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    Artus de Bretagne est un roman en prose du XIIIème siècle qui a connu un grand succès. Le roman commence par les amours bretonnes d'Artus, le jeune fils du duc de Bretagne et de Jeannette. Puis, il se poursuit en narrant les aventures chevaleresques et guerrières de son héros qui part vers l'Orient. Après de nombreuses péripéties qui permettent à Artus de prouver sa valeur, celui-ci épouse la belle Florence que la fée Proserpine destinait depuis sa naissance au meilleur chevalier du monde. Le texte du manuscrit BnF fr.761, édité récemment par Ch. Ferlampin-Acher, s'arrête de manière assez abrupte, peu après ce mariage qui semble ainsi l'aboutissement des aventures d'Artus. Trois manuscrits datés du XVème siècle et conservés à la BNF sous les cotes BnF fr. 12549, BnF fr. 19163 et BnF nouv. Acq. fr. 20000 proposent une version dite "longue" dans laquelle Artus et ses compagnons poursuivent leurs prouesses, alors même qu'Artus n'est plus un jeune homme en quête d'aventures mais un seigneur reconnu, déjà père d'un petit Alexandre. De nouveaux personnages apparaissent, ce qui permet aux lecteurs de continuer à lire les exploits de jeunes chevaliers au talent prometteur et les espoirs amoureux de jeunes filles avec qui ils conversent. Se constitue alors un roman qui semble ne jamais vouloir s'achever et qui peut sans doute être considéré comme le dernier des romans arthuriens tardifs. Ces suites des aventures d'Artus de Bretagne sont peu étudiées jusqu'ici : seul un extrait du manuscrit BnF fr. 19163 a fait l'objet d'un travail de thèse. Ces manuscrits abîmés, lacunaires et d'une écriture peu soignée ne sont pas très facilement lisibles. Nous nous proposons donc de lire, transcrire et comparer ces manuscrits afin d'en présenter une édition scientifique ainsi qu'une étude linguistique et littéraire.


  • Pas de résumé disponible.