Volatilité des prix des matières premières, croissance économique et réduction de la pauvreté : Analyse comparative des pays de l’UEMOA et de la CEMAC

par Symphorien ndang Tabo

Projet de thèse en Sciences Economiques

Sous la direction de Gervasio Semedo.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Sciences de l'Homme et de la Société depuis le 24-11-2017 .


  • Résumé

    De plus en plus, le monde doit faire face à la volatilité des prix des matières premières en raison de plusieurs contingences dont les incertitudes liées au futur, la lutte pour la protection de l’environnement, les inégales répartitions de compétences en matière de négociation des prix et des contrats, les antagonismes entres les différents principaux acteurs économiques. Ces défis sont encore plus coriaces lorsque nous parlons des pays en voie de développement au Sud du Sahara. Ceux-ci sont caractérisés par une économie exagérément dépendante des ressources minières et un moindre changement au niveau des prix internationaux de ces denrées se répercute drastiquement sur le paysage économique, social et politique à l’intérieur des frontières. Cette thèse analyse le mécanisme de transmission des effets de la volatilité des prix du pétrole sur la croissance économique et la pauvreté dans les pays au Sud du Sahara suite aux dernières crises pétrolières mondiales de 2015 où le prix du baril a connu une forte baisse par rapport à son niveau habituel. Mieux encore, elle cherche à comprendre pourquoi certains pays pauvres ou groupe de pays résistent mieux aux chocs pétroliers que d’autres en s’appuyant sur les zones économiques concrètes que sont l’UEMOA et la CEMAC.


  • Pas de résumé disponible.