La circulation de l’argent comme révélateur des relations familiales au Sénégal

par Aminata Michèle Diatta

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Isabelle Danic.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers) , en partenariat avec Eso (laboratoire) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    Comme le reste du continent Africain, la famille reste le noyau de la société au Sénégal. C'est grâce au soutien du groupe familial que la population modeste « tient le coup » malgré les difficultés que connaît le pays. Mais c'est aussi parfois à cause de ce lien qu’elle éprouve certaines contraintes telles que : la vie en communauté, l’insuffisance des ressources, le devoir de partager avec les proches, le contrôle social. Cette étude veut analyser les relations familiales au Sénégal en prenant les échanges monétaires comme révélateur. Comment circulent les services et les biens, et précisément l’argent dans les familles au Sénégal ? Quelles sont les logiques qui sous-tendent la circulation de l’argent au sein de la famille? Selon quelles modalités opère cette circulation ? Qu’est-ce que ces échanges révèlent des liens familiaux, et plus largement des rapports sociaux au sein des familles ? Quels types de relations existent au sein des familles sénégalaises aujourd’hui? Les statuts sont ils encore fortement marqués avec des relations hiérarchiques ? Ou un assouplissement est il observable ? Quels sont les droits et les devoirs de chacun, notamment en terme de protection et de solidarité, en lien avec leur statut ?


  • Pas de résumé disponible.