Dynamiques collectives et parcours individuels dans l’appropriation des instruments numériques par les enseignants du second degré

par Didier Perret

Projet de thèse en Sciences de l'Education

Sous la direction de Pascal Plantard.


  • Résumé

    Depuis la rentrée 2016, l’académie de Rennes a mis en place une nouvelle structure au sein bassin d’action de la politique éducative (BAPE), les coopératives pédagogiques numériques. Elles sont l’un des éléments du projet intitulé Living-lab Interactik, qui se construit dans le cadre de l’appel à projet EFRAN national (PIA 2). Les deux programmes de recherche régionaux, lauréats d’EFRAN, ACTIF et IDEE, sont articulés avec le living-lab Interactik. Cette thèse IDEE N°3 s’inscrit dans l’un des trois volets de recherche IDEE « AppropriatiK » en interaction avec le volet « CERAD » sur l’étude des ressources numériques permettant la mise en autonomie des élèves avec le numérique et le volet « Familles Digitales » qui s'intéresse aux liens entre les usages du numérique hors temps scolaire par les adolescents et leurs parcours éducatifs. A partir d’observations participantes en immersion dans les établissements, de questionnaires sur les pratiques et d’un suivi longitudinal des enseignants et des élèves, cette thèse IDEE N°3 vise à établir pour les enseignants une méthodologie d’explicitation scientifique des modèles d’innovation pédagogique et numérique. Nous nous appuierons sur les travaux de recherche menés au « collège connecté » Léonard de Vinci à Saint Brieuc (Plantard, 2016) et questionnerons l’articulation entre parcours individuels (Plantard, 2009) et dynamiques collectives (Bandura et Walters, 1963 ; Dutercq, 1991; Proulx, 2005) dans ces établissements. Une méthodologie de diagnostic numérique territorial sera construite à partir des données de réseaux sociaux des établissements (Wasserman et Faust, 1994) et de leur rapport au territoire (Andris, 2016) par une intégration dans un GIS.


  • Pas de résumé disponible.