Les crèches immersives en langue bretonne, un outil essentiel de transmission de la langue.

par Stéphanie Le Pelleter

Projet de thèse en Breton et Celtique

Sous la direction de Hervé Le Bihan.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    La pratique du breton s'est écroulée depuis la seconde Guerre Mondiale. Face à cela, des mouvements politiques et culturels de défense de la culture bretonne oeuvrent depuis des décennies afin de redonner une place au breton, dans la sphère publique comme privée. En parallèle, le taux d'emploi des femmes, traditionnellement en charge de l'éducation des enfants et du foyer, n'a cessé de croître. Pour les familles actuelles, le mode de garde des enfants est donc un sujet central. Plusieurs possibilités s'offrent bien sûr à la famille, d'un membre de la famille élargie au mode de garde collectif, notamment en crèche. Système d'accueil de la petite enfance en augmentation constante, du fait de la demande grandissante des familles, les crèches sont donc un terrain intéressant pour les actions en faveur du breton. Depuis la fin des années 1990, le breton est donc entré peu à peu dans les crèches de la Bretagne historique, tout d'abord par des actions localisées dans le Finistère, pour s'étendre ensuite avec les années sur l'ensemble du territoire. Une entrée sous de multiples formes, de l'initiation ponctuelle à la crèche par immersion. Depuis 2011 et l'ouverture d'une première crèche à Vannes, par l'association Babigoù Breizh, quatre autres projets de crèches immersives ont vu le jour à l'est de la Bretagne, la plupart menés avec succès.   Le tout-petit, du fait des contraintes professionnelles de sa famille, va passer une part conséquente de son temps au sein d'une crèche, avant de débuter sa scolarisation. Le lien avec les professionnels de la petite enfance sera donc important dans ses apprentissages langagiers. Les crèches immersives en breton ont donc une place primordiale dans la transmission de la langue."


  • Pas de résumé disponible.