Le 'de viribus quantitatis' du mathematicien franciscain luca pacioli.

par Francesca Aceto

Projet de thèse en Histoire médiévale

Sous la direction de Jean-Claude Schmitt et de Henri Berestycki.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 08-10-2010 .


  • Résumé

    Cette étude porte sur le de viribus quantitatis du mathématicien franciscain luca pacioli da borgo san sepolcro (1445-1517), figure emblématique à plus d'un titre pour les mathématiciens à la rencontre des sciences sociales. l'attention est portée sur la complexité de ce traité destiné à former l'intelligence des jeunes, c'est-à-dire sur le caractère étonnamment composite dont on veut restituer la logique d'articulation des diverses parties, entre amusements arithmétiques, inventions techniques, proverbes, énigmes, jeux d'esprit. tous ces divertissements, miroir et mémoire de leur temps, se présentent comme une série d'actes destinés à produire des effets. ces effets, d'ordre numérique, chimique, physique et linguistique, se définissent par la multiplicité de leurs aspects à la fois techniques et esthétiques. cet ouvrage de pacioli ne peut qu'exhorter à concevoir le jeu en tant que phénomène complexe émanant de l'ingéniosité humaine et à étudier dans une perspective nouvelle la richesse et la variété des sources concernant les aspects théoriques et pratiques du ludique à cette époque.


  • Pas de résumé disponible.