Impact de la coopération sur la pensée divergente : comparaison entre pédagogie traditionnelle et pédagogie alternative.

par Laurine Peter

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Nicolas Michinov et de Maud Besançon.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse vise à comparer la génération d’idées à travers le processus de pensée divergente entre des élèves bénéficiant d’une pédagogie « traditionnelle » et ceux bénéficiant d’une pédagogie « alternative » qui repose sur la coopération entre élèves. Notre hypothèse principale réside dans le fait que les pédagogies « alternatives» favoriseraient les situations de coopération et seraient bénéfiques à l’émergence d’idées nombreuses et originales. Cette thèse s’articulera donc autour de trois recherches principales. La première s’inscrira dans le projet ProFan, dont l’objectif est de favoriser l’acquisition de compétences sociales chez les élèves de lycée professionnel à travers la mise en place de situations d’apprentissage alternatives, notamment la méthode coopérative Jigsaw. Dans cette étude, nous comparerons la quantité et la qualité des idées produites par les élèves à une tâche de brainstorming électronique selon trois conditions : (1) une condition où les élèves ont bénéficié sur plusieurs séances de la méthode Jigsaw en ayant des ressources différentes, (2) une condition où les élèves ont coopéré en disposant des mêmes ressources, et (3) une condition contrôle où ils ont été exposés à un enseignement habituel. Une deuxième étude comparera les situations de coopération et le potentiel créatif des élèves en école primaire traditionnelle et ceux bénéficiant d’une pédagogie alternative comme Montessori ou Freinet. Enfin, une troisième étude, davantage méthodologique se focalisera sur une validation française de la « Use of Creative Scale » qui évalue les préférences et les comportements créatifs des élèves.


  • Pas de résumé disponible.