Structure de l’exil Contributions à l’étude psychopathologique de l’habiter

par Alexandre Faure

Projet de thèse en Psychopathologie clinique

Sous la direction de Gwénola Druel et de David Bernard.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Éducation, langages, interactions, cognition, clinique (Nantes) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    Au croisement d’une phénoménologie de l’exil et de l’habitat, il s’agira à partir du champ psychopathologique et de la structure du langage d’interroger l’actualité médiatique et politique qui propose d’interroger l’histoire contemporaine en termes de « crise migratoire ». Notre travail visera à décaler cette nomination pour une lecture de la modernité de l’étranger comme révélateur du trait fondamental de l’être parlant : originairement séparé de son habitat naturel. Après avoir construit une définition critique de l’exil, il conviendra de démontrer la pertinence de ce concept dans son usage psychanalytique comme point d’ouverture et condition fondatrice de la subjectivité et de l’altérité. Emprunté au domaine de la philosophie, le champ psychanalytique s’oriente d’un universel : la condition de l’Homme se définit d’habiter le langage avec son corps. De l’asile langagier conséquent d’un exil structural, tout être parlant est condamné à s’abriter dans une demeure imaginaire. Ainsi, langage et habitat, notions passées dans l’usage au statut d’habitude, sont réinterrogés aujourd’hui. Fondamentalement, qu’est-ce qu’habiter ? N’assistons-nous pas davantage à une crise de la familiarité ? Ce point fera émerger la figure d’epokhé que peut revêtir le sujet pour qui l’exil fondateur se répète dans la contingence évènementielle. L’hypothèse que nous mettrons à l’épreuve consiste à interroger la proximité fonctionnelle de l’habitat avec celle du fantasme, abri imaginaire opérant comme atténuateur du réel enjeu pour chacun. Nous souhaitons ouvrir notre regard critique sur les théories émanant des champs philosophique, anthropologique, architectural, urbanistique, historique…


  • Pas de résumé disponible.