Caractérisation du fonctionnement hydro sédimentaire des cours d’eau de faible énergie : exemple des cours d’eau bas normands

par Damien Carbon

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Simon Dufour et de Anne-Julia Rollet.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers) , en partenariat avec Littoral, Environnement, Télédétection, Géomatique (laboratoire) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    Suite aux fortes incitations européennes, et notamment la mise en application de la directive cadre sur l’eau (DCE), les actions de restauration ou de préservation du bon état écologique des cours d’eau se sont multipliées. Si dans le cas de cours d’eau de forte et moyenne énergie (dont la puissance spécifique reste supérieure à 35W.m-²) il est désormais admis que le transfert sédimentaire grossier est effectivement garant d’un bon équilibre géomorphologique, l’intérêt de restaurer ces transferts reste peu questionné pour des systèmes où la charge de fond est peu mobile et où les stocks de sédiments grossiers sont faibles (les berges étant principalement constituées de sable, limons et argiles). La dynamique sédimentaire grossière des cours d’eau de faible énergie étant peu documentée (quelles sources ? quels volumes ? quelles fréquences de mise en mouvement ? quelle contribution dans l’équilibre morphologique de ces systèmes ?), il est alors difficile d’estimer l’évolution de ces cours d’eau sur le moyen et plus long terme, d’évaluer les bénéfices réels des actions de restauration à venir et de définir la nécessité ou non d’accompagner les actions de restauration de mesures complémentaires récurrentes comme par exemple la recharge sédimentaire artificielle. Il a par ailleurs déjà été souligné que ce manque de connaissances relatives aux systèmes de faible énergie pouvait conduire à des actions de gestion et de restauration inappropriées (par exemple au Danemark, voir Kristensen et al., 2011). Ce travail vise à affiner notre compréhension des processus moteurs de la dynamique morphologique, établir les sources et conditions de mobilité de la charge de fond et ainsi aider à la définition de référentiels morphologiques pouvant ensuite servir de socle cohérent pour la définition des actions de restauration "réalistes" et "efficaces".


  • Pas de résumé disponible.