Un triangle européen: le rôle de la peinture de paysage dans les relations artistiques entre l'Angleterre, la France et l'Allemagne au XIXe siècle

par Violaine Gourbet

Projet de thèse en Histoire de l'Art

Sous la direction de Raphaëlle Bertho.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Sciences de l'Homme et de la Société depuis le 04-12-2017 .


  • Résumé

    Si la peinture de paysage anglaise est, au XIXe siècle, connue et admirée en France, où les paysagistes anglais font figure de modèles, la situation n'est pas la même en Allemagne, où ils accèdent rarement à la notoriété dont ils bénéficient dans le pays voisin. Cette réception contrastée d'un pan important de l'art anglais sur le sol européen forme le point de départ d'une réflexion sur la complexité des circulations artistiques à l'échelle européenne: on tentera, à travers l'exemple de la peinture de paysage, de parvenir à une vision plus claire des flux artistiques entre l'Angleterre, la France et l'Allemagne au XIXe siècle. En mettant l'accent sur ce triangle artistique, il s'agira de ne pas en rester à une approche bilatérale et de mettre en lumière des trajectoires multiples, communes ou divergentes, tout en s'interrogeant sur le rôle de la France dans les modes de transmission entre les deux autres pays. Agit-elle comme une passerelle les unissant, ou comme une barrière, un écran les séparant? Paris, mais aussi Barbizon, lieu d'émergence de la peinture de plein air en France, sont au XIXe siècle des centres artistiques au rayonnement mondial qui attirent à eux les artistes étrangers, en particulier les paysagistes allemands sensibles à l'art de leurs confrères français, eux-mêmes nourris de références anglaises. La France apparaît donc comme un creuset culturel où Allemands et Anglais peuvent se croiser et remporter dans leurs bagages des impressions diverses. Pour tenter d'établir les lignes principales de cette constellation franco-anglo-allemande, on se concentrera particulièrement sur trois vecteurs de circulation, que sont les différents médiateurs -artistes, hommes politiques, critiques d'art, collectionneurs et marchands d'art- les modes de reproduction, en particulier la gravure, et les lieux d'exposition. On veillera à replacer ce sujet dans un contexte historique et culturel large, d'une part en interrogeant l'influence des différents évènements politiques ou du contexte économique sur les circulations artistiques, d'autre part en ajustant notre réflexion au territoire particulier qu'est l'Allemagne, ou plutôt l'espace germanique, politiquement fragmenté, au XIXe siècle.


  • Pas de résumé disponible.