LA GPA (Gestation pour autrui) : etude comparative Franco-Israélienne.

par Monique Levy

Projet de thèse en Droit privé

Sous la direction de Hervé Lécuyer.

Thèses en préparation à Paris 2 , dans le cadre de École doctorale de droit privé (Paris) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    La GPA ou Gestation pour autrui est une méthode de procréation qui se pratique généralement en cas d'infertilité féminine ; La mère porteuse porte l'enfant d'un couple, les parents d'intention, et le remet à ce couple à la naissance ; Plusieurs cas de GPA -La mère porteuse peut être la mère génétique -les parents d'intention peuvent être les pères et mères génétiques de l'enfant -Seul un des parents d'intention peut être le parent biologique de l'enfant (Don de sperme ou d'ovocyte) Mère porteuse, mère d'intention, mère biologique ; A la source que veut dire le mot mère ? Le droit s'appuie sur le principe que la mère est celle qui accouche ; La GPA ou Les GPA ? Enjeux scientifiques économiques, politiques, religieux, éthiques liés à la GPA -Problème d'attachement, de Moral, d'éthique, de Marchandisation Les Faits Sociologiques en France et en Israël En France la GPA est interdite, on contourne la loi et on va à l'étranger En Israël la GPA est autorisée depuis 1996 ; les mères porteuses ont une existence légale, encadrée par la loi civile et la loi religieuse, la Halakha. Y'a-t-il des mères d'intention qui ont recours à la GPA à l'étranger ? Quelles en sont les causes ?


  • Pas de résumé disponible.