La protection des mineurs non accompagnés en droit international et européen des droits de l'homme.

par Léa Jardin

Projet de thèse en Droit international

Sous la direction de Julian Fernandez et de Blandine Mallevaey.


  • Résumé

    L'augmentation progressive et exponentielle des migrations internationales a été accompagnée de l'apparition de nouvelles problématiques ; la situation des mineurs non accompagnés est de celles-là. Les organes de protection des droits de l'homme, que ce soit au niveau international ou européen, s'y sont intéressés et ont tenté de trouver les solutions les plus protectrices qui soient pour répondre aux nombreuses difficultés rencontrées par les mineurs non accompagnés lors de leur parcours migratoire. Une combinaison du droit international et européen des droits de l'homme, des droits de l'enfant et du droit international des migrations et des réfugiés a permis l'émergence d'un corpus singulier et respectueux de l'intérêt supérieur de ces enfants. Ce corpus prend donc le contre-pied de la tendance actuelle des États, notamment en Europe, à limiter le plus possible les migrations irrégulières, la mise en oeuvre de ce corpus constitue donc un réel défi auquel les États sont confrontés. Deux phases distinctes peuvent être dégagées de ce corpus : tout d'abord, l'accès du mineur ou de l'individu se prétendant être mineur non accompagné à la protection à laquelle il devrait avoir droit, ensuite le contenu de celle-ci.


  • Pas de résumé disponible.