Dessiner en société. Histoire culturelle des pratiques amatrices des beaux-arts dans la France moderne

par Gabriel Batalla--Lagleyre

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de Olivier Bonfait et de Emmanuelle Brugerolles.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps (Dijon ; Besançon ; 2017-....) , en partenariat avec CGC - Centre Georges Chevrier (laboratoire) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    Longtemps considérées comme des curiosités sans conséquence, les pratiques amatrices des beaux-arts peuvent aujourd'hui être regardées d'un œil neuf grâce au développement parallèle de l'intérêt pour l'histoire des savoir-faire et des échanges entre spécialisation professionnelle et pratiques sociales. Le projet est d'en étudier le développement pendant toute la période moderne, au moment de l'établissement puis de la prédominance simultanée du système académique des beaux-arts et de l'éthique aristocratique de cour, c'est-à-dire quand coexistèrent la quête de l'accomplissement éducatif et culturel des élites et l'idée que les arts, susceptibles de perfection, pouvaient faire l'objet d'un apprentissage méthodique et progressif accessible à tous les êtres doués de raison.

  • Titre traduit

    Drawing in Society. Cultural History of Artistic Amateur Practices in Early Modern France.


  • Résumé

    Artistic amateur practices have long been disregarded. The aim of my dissertation is to shed new light on their apparition in Early Modern France, during the domination of both the "société de cour" and the academic system of fine arts. The methods and the goals of cultural history will lead my work.