L'insertion des jeunes sur le marché du travail et la place de l'entrepreneuriat : cas du Burkina Faso

par Arthur Sawadogo

Projet de thèse en Économie

Sous la direction de Jean-François Giret et de Jean-François Kobiane.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté en cotutelle avec l'Université de Ouagadougou , dans le cadre de SEPT - Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps , en partenariat avec IREDU - Institut de Recherche sur l'Education (laboratoire) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Dans les pays développés comme dans les pays en développement, l'entrepreneuriat suscite un intérêt sans précédent auprès de nombreux acteurs économiques, sociaux et politiques. Il serait une solution pour contribuer à la création d'emplois supplémentaires et favoriser la réduction du chômage massif, notamment dans les pays en développement où la pression démographique complexifie davantage le rôle de l'Etat. Si, l'examen des déterminants de l'entrée des individus dans l'entrepreneuriat est au centre de nombreuses recherches dans différentes disciplines, on observe cependant un intérêt croissant de la part des chercheurs, notamment en psychologie sociale, pour l'analyse de l'intention entrepreneuriale. L'existence de lien entre le projet de création et la concrétisation de celui-ci explique cet attrait des chercheurs pour l'exploration du processus entrepreneurial en amont. Les personnes souhaitant entreprendre sont en effet plus susceptibles de concrétiser a posteriori leur projet de création. L'intention est considérée comme le meilleur prédicteur de l'acte entrepreneurial (Ajzen, 1991) et le système éducatif, par le biais de l'éducation à l'esprit d'entreprendre, pourrait contribuer à accroître les aspirations des élèves et étudiants vers ce type de métier (Champy-Remoussenard, 2012). Malgré le développement des modèles de choix occupationnel, peu d'études en économie traitent de l'intention entrepreneuriale. Les recherches dans ce domaine portent essentiellement sur les déterminants du choix entrepreneurial et s'appuient sur des échantillons composés des groupes d'individus déjà en emploi. Ainsi, nous proposons dans cette étude d'analyser les déterminants de l'intention entrepreneuriale des étudiants en mobilisant des fondements théoriques relevant du domaine de l'économie et ce, dans un contexte en particulier : le cas du Burkina Faso.

  • Titre traduit

    Young people's insertion on labour market and the place of entrepreneurship : the case of Burkina Faso


  • Résumé

    In both developed and developing countries, entrepreneurship is attracting unprecedented interest from many economic, social and political actors. It would be a solution to contribute to the creation of additional jobs and to the reduction of massive unemployment, particularly in developing countries where demographic pressure makes the role of the State more complex. While the examination of the determinants of individuals' entry into entrepreneurship is at the centre of much research in different disciplines, there is nevertheless a growing interest on the part of researchers, particularly in social psychology, in analysing entrepreneurial intent. The existence of a link between the creation project and its realization explains this attraction of researchers to explore the entrepreneurial process upstream. People wishing to start a business are more likely to carry out their creative project a posteriori. Intention is considered to be the best predictor of entrepreneurial action (Ajzen, 1991) and the education system, through education in entrepreneurship, could contribute to increasing students' aspirations towards this type of profession (Champy-Remoussenard, 2012). Despite the development of occupational choice models, few studies in economics deal with entrepreneurial intent. Research in this area focuses on the determinants of entrepreneurial choice and is based on samples of groups of individuals already employed. Therefore, in this study, we propose to analyze the determinants of students' entrepreneurial intentions by mobilizing theoretical bases in the field of economics, in a particular context: the case of Burkina Faso.