Le néant poétique: Mysticisme et vide dans l'esthétique contemporaine -  «Cajas Metafísicas» de Jorge Oteiza. «Tres lecciones de tinieblas» de José Ángel Valente.

par Javier Pueyo

Projet de thèse en Langues, littératures et civilisations romanes : Espagnol, Italien

Sous la direction de Catherine Orsini-saillet.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté en cotutelle avec l'Université de Saint-Jacques-de-Compostelle , dans le cadre de École doctorale Lettres, Communication, Langues, Arts (Dijon ; Besançon ; 2017-....) , en partenariat avec Centre Interlangues (laboratoire) depuis le 14-11-2016 .


  • Résumé

    Le néant poetic Pour l'organisation de la thèse nous avons décidé la division en deux parties bien différenciées. Dans la première, nous essayerons de fonder une théorie de l'esthétique apophatique à partir des concepts tels que celle du langage artistique, le symbole ou le sacré. Dans la deuxième partie, nous réaliserons une étude détaillée de l'oeuvre de deux créateurs contemporains, en mettant l'accent sur l'utilisation des éléments poétiques,(soit de caractère plastique ou littéraire), pour la communication de l'intelligible. Ainsi, la thèse est centrée sur un unique aspect, la révélation de l'absolu, mais depuis une optique globale, car nous analysons différents langages artistiques. En opposition à la théologie cataphatique, la théologie négative ou apophatique exclut n'importe quel moyen de représentation de la divinité, c'est-à-dire, elle affirme la réalité invisible de Dieu. Le sacré n'est pas perceptible sensoriellement et, par conséquent, toute annulation de la perception sensible est sensible à ce que n'est pas objet de connaissance sensible. Ainsi, la connaissance de Dieu (ou du sacrée) a rapport avec l'expérimentation du vide, identifiant le vide avec l'absolu et l'infini. À partir d'ici, on peut prendre en considération l'esthétique apophatique comme tout discours artistique, c'est-à-dire, symbolique, dans lequel le sacré, le mystère, est révélé,et où ce mystère s'identifie au néant, espace de communion entre les dimensions humaine et divine. L'un de nos objectifs principaux à l'heure d'aborder en profondeur l'étude de l'esthétique apophatique était le fait de ne pas être uniquement centré sur la théorie et commencer l'analyse pratique d'une oeuvre artistique concrète. De la même façon, il était intéressant de ne pas réduire cette analyse à un seul code artistique, mais l'étendre à un maximum d'expressions différentes et, pour cette raison, nous avons décidé de faire la recherche sur deux auteurs espagnols contemporains : Jorge Oteiza et José Ángel Valente. À la fin des années 40, la sculpture massive et monolithique de Jorge Oteiza (1908- 2003), entrait dans un processus de dématérialisation. La statue-masse dérivait vers la trans-statue, fondamentalement spatiale et énergétique. De même, l'ineffabilité, le vide et le néant, ils sont les thèmes fondamentaux de la poésie de José Ángel Valente à partir de 1966. Indubitablement, la thématique de toutes ces oeuvres gardent une étroite relation avec son expression formelle, et la partie fondamentale de la recherche est consacrée à l'analyse et interprétation de ces procédés, en tant qu'ils sont la vraie manifestation d'esthétique apophatique : l'apparition massive des éléments symboliques, des silences, des répétitions ou des fragmentations. Notre intention est d'offrir une nouvelle lecture, centrée sur l'analyse détaillée de tous les déplacements sémantiques que les deux auteurs utilisent pour l'expression de l'absolu, du vide.

  • Titre traduit

    The poetic void: Mysticisme and emptiness in the contemporary aesthetics - «Cajas Metafísicas» de Jorge Oteiza. «Tres lecciones de tinieblas» de José Ángel Valente.


  • Résumé

    The Poetic Void is an investigation about the expression of the sacred by means of a poetic symbol devoid of specific meaning. A dialogue between visual and literary languages and their possibilities as a manifestation of the non-profane is thus established. The dissertation is divided into three parts: Poetics of the Void, Metaphysical Boxes and Three Lessons of Darkness. In the first part, the concept of the void as a presence of being—according to Eckhart or Heidegger's philosophies—and the function of art as a way of transcending the conceptual symbol is explored. The second and third parts apply the aforementioned theory to two works of art: The Metaphysical Boxes by sculptor Jorge Oteiza, and Three Lessons of Darkness by poet Jose Ángel Valente. The main purpose of this research project is the institution of an analytical tool by means of which to interpret the languages which inhabit the realm between art and mysticism.