Rôles et pratiques de pouvoir en France dans la haute noblesse féminine : le cas des « princesses de la Ligue », 1548-1617

par Tomaso Pascucci

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Hugues Daussy.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de SEPT - Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps , en partenariat avec CENTRE LUCIEN FEBVRE (laboratoire) et de Centre d'Histoire Moderne (equipe de recherche) depuis le 15-11-2014 .


  • Résumé

    Grâce à une démarche comparative nous voudrions interroger à travers les cas de quatre duchesses de la haute-noblesse catholique pendant les guerres de Religion l'exercice féminin des pouvoirs. Ce dernier est compris comme la capacité développée par un membre du sexe féminin de contourner ou de plier à son avantage normes juridiques et morales qui étaient sensées en limiter, voire en empêcher l'accès aux ressources patrimoniales, relationnelles ou de commandement normalement réservées aux mâles. À cette fin nous croyons qu'il est primordial pour maîtriser ce sujet de faire travailler, outre la catégorie du genre, celles du rang/statut, de la richesse et de l'expérience rarement convoquées dans la branche de l'histoire qui étudie les rapports entre les sexes. En particulier, nous entendons mettre en relief et expliquer l'articulation et agencement de ces catégories, leur apparition à des moments donnés plutôt qu'en d'autres. Il s'agit, donc, d'approcher les différentes identités de ces quatre personnages, c'est-à-dire en tant que célibataires, épouses, mères et veuves et de les voir agir dans des cadres différents tels que la parenté, le dominium féodal, les gouvernements de province conférés à leurs proches (i.e. maris, fils, etc.) et l'espace curial.

  • Titre traduit

    Roles and Practices of Power in France Among the Upper Female Nobility: the Case of the "princesses de la Ligue", 1548-1617


  • Résumé

    Taking a comparative approach we would like to investigate through the case of four duchesses of the high Catholic aristocracy during the French wars of Religion the female exercise of powers. The latter is understood as the ability developed by a member of the female sex to bypass or counterbalance legal and moral norms which were meant to limit, if not prevent the said member from accessing patrimonial, relational or empowering resources usually thought as a male prerogative. We believe that in order to handle this topic it is essential to let work the gender's category but also other ones as status, wealth and age-experience which are rarely used in the field of women's history. In particular, our aim is to highlight and explain their articulation and the reasons that lay behind their appearance. This bring us then to approach the different identities of these four figures, namely as unmarried women, spouses, mothers and widows and to see them performing in different social and institutional contexts as family, feudal dominium, governments bestowed on their relatives (i.e. husbands, sons, and so on) and court.