Biodiversité et résilience des écosystèmes prairiaux dans le contexte de l'intensification écologique et des changements climatiques

par Corentin Nicod

Projet de thèse en Biologie des populations et écologie

Sous la direction de François Gillet.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de Environnements Santé , en partenariat avec Chrono-Environnement (laboratoire) depuis le 17-10-2017 .


  • Résumé

    Les prairies permanentes sont un des piliers des systèmes de production laitière des Appellations d'Origine Protégées (AOP) fromagères. Leur importante biodiversité est une des composantes clé du « terroir », base de la spécificité des produits AOP. L'enjeu du développement durable des filières AOP est d'augmenter les productions via des stratégies « écologiquement intensives » basées sur une gestion adaptative des prairies permanentes préservant leur biodiversité. Les principaux objectifs de cette thèse sont (1) de mettre en place un observatoire de la biodiversité des prairies permanentes dans la Zone Atelier Arc Jurassien, (2) d'analyser les impacts des pratiques agricoles sur les interactions entre les communautés animales, végétales et microbiennes, (3) d'évaluer l'impact des perturbations dues aux pullulations de campagnols terrestres et aux pratiques agricoles visant à les contrôler sur les communautés végétales, (4) de calibrer et valider les modèles dynamiques existants à partir des données d'observation, et (5) de simuler différents scénarios de gestion et de changement climatique à l'aide de ces modèles afin d'aboutir à des préconisations pour la gestion adaptative de ces écosystèmes semi-naturels, dans le cadre de l'agroécologie et de l'écologie de la conservation. Le projet de thèse bénéficiera d'une étroite collaboration avec le projet de recherche IFEP soutenu par la filière Comté et l'I-SITE Bourgogne Franche-Comté.

  • Titre traduit

    Biodiversity and resilience of grassland ecosystems in a context of ecological intensification and climate changes


  • Résumé

    Permanent grasslands are one of the pillars of dairy production systems for Protected Designations of Origin (PDO) cheese industry. Their important biodiversity is one of the key components of the “terroir”, the basis of the specificity of PDO products. The challenge of sustainable development of PDO sectors is to increase production through “ecologically intensive” strategies based on the adaptive management of permanent grasslands that preserve their biodiversity. The main objectives of this PhD thesis are (1) to set up an observatory of the grassland biodiversity in the LTER Jurassian Arc, (2) to analyse the impacts of agricultural practices on the interactions among animal, plant and microbial communities, (3) to assess the impact of disturbances due to fossorial vole outbreaks and to agricultural practices aiming at controlling them on the plant communities, (4) to calibrate and validate existing dynamic models from observational data, and (5) to simulate various management and climate change scenarios with these models in order to propose specifications for the adaptive management of these semi-natural ecosystems, in the perspective of agroecology and conservation ecology. The PhD project will benefit from a close collaboration with the IFEP research project, supported by the Comté sector and l'I-SITE Bourgogne Franche-Comté