Influence des protéines et acides aminés plasmatiques sur la sensorialité gustative, les préférences alimentaires et le système de récompense (liking et wanting) chez des personnes atteintes de cirrhose

par Thomas Mouillot

Projet de thèse en Médecine, biochimie, biologie cellulaire et moléculaire, physiologie et nutrition

Sous la direction de Laurent Brondel.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de Environnements Santé , en partenariat avec CSGA - Centre des Sciences du Gout et de l'Alimentation (laboratoire) depuis le 01-11-2016 .


  • Résumé

    Le comportement alimentaire est un comportement essentiel qui vise à maintenir l'homéostasie du milieu intérieur décrit par Claude Bernard dès la fin du 19ème siècle, grâce à des mécanismes centraux et périphériques. Lorsque les besoins énergétiques ne sont pas satisfaits, la faim va motiver la recherche et la consommation d'aliments. Le contrôle de la prise alimentaire est donc un phénomène complexe sous l'influence de trois principaux mécanismes : homéostatique, hédonique, et cognitif. Ainsi, les signaux métaboliques ou nutritionnels issus du milieu interne, les signaux sensoriels (notamment gustatifs, visuels, olfactifs...), et les signaux cognitifs (issus de l'apprentissage, de la culture et de la mémorisation) influencent le comportement ingestif conduisant à la prise alimentaire ou au refus de celle-ci. De très nombreux patients souffrant de pathologies chroniques (cancer, insuffisance d'organe...) ne présentent plus ce besoin vital. Leurs apports alimentaires diminuent, leur balance énergétique devient négative, et les patients entrent alors dans un mécanisme conduisant souvent à la dénutrition protéino-énergétique (DPE). Il est donc essentiel d'identifier les déterminants de la prise alimentaire et leurs altérations chez ces patients pour éviter au mieux la survenue de la DPE. Le rôle des acides aminés comme déterminant du contrôle de la prise alimentaire a fait l'objet de nombreuses études ces dernières années. Les protéines sont reconnues comme ayant le plus fort pouvoir inhibiteur de la prise alimentaire et de nombreux acides aminés semblent impliqués dans le contrôle de la prise alimentaire, tels le tryptophane, la leucine, l'histidine et le glutamate. Ce projet de thèse aura pour objectif principal de mettre en évidence un lien entre le profil en acides aminés et les modifications de la sensorialité gustative, des préférences alimentaires, du liking et du wanting (système de récompense), au cours de plusieurs situations physiologiques ou pathologiques (différents régimes alimentaires chez le sujet sain, sujets insuffisants rénaux ou cirrhotiques, par exemple).

  • Titre traduit

    Influence of the plasmatic amino acids on the taste sensitivity, the food preferences and the reward system (liking and wanting) in cirrhotic patients


  • Résumé

    Eating behaviour is a key behaviour that aims to maintain the energy balance and the “internal milieu” described by Claude Bernard in the late 19th century, through central and peripheral mechanisms. When physiological needs are not satisfied, hunger will motivate the searching process of foods and their consumptions. The control of food intake is a complex phenomenon influenced by three main mechanisms: homeostatic, hedonic and cognitive. Thus, metabolic or nutritional signals from the internal milieu, sensory signals (including taste, view, olfactory systems...), and cognitive signals (learning, culture and memory) influence the ingestif behaviour leading to food intake, or avoidance of foods. Many patients with chronic diseases (cancer, organ failure...) do not exhibit this vital need. Their food intake decreases, their energy balance becomes negative, and patients enter then in a mechanism leading to protein-energy malnutrition (PEM). It is therefore essential to identify the determinants of food intake to avoid the installation of PEM. The role of amino acids as a determinant of the control of food intake has been studied extensively in recent years. Proteins are recognized as having the strongest anorexigenic effect and many amino acids seem to be involved in controlling food intake, such as tryptophan, leucine, histidine and glutamate. This project of thesis will primarily aims to demonstrate a link between the amino acid profile and the changes in taste sensitivity, food preferences, Liking and Wanting (reward system), during several physiological or pathological situations (different diets in healthy subjects, subjects with cirrhosis or renal impairment, for example).