Topographie monastique médiévale : l'évolution du bâtie de l'abbaye de Baume-les-Messieurs (Jura)

par Matthieu Le Brech

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Philippe Plagnieux.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de SEPT - Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps , en partenariat avec CENTRE LUCIEN FEBVRE (laboratoire) depuis le 01-10-2013 .


  • Résumé

    L’étude des monastères s’est longtemps limitée à l’édifice cultuel, la prise en compte des bâtiments monastiques ainsi que de leurs relations avec le milieu (économie domaniale et réseau hydraulique), fait aujourd’hui l’objet de recherches de la part des historiens de l’architecture et des archéologues qui, le plus souvent, sont menées ponctuellement en privilégiant un aspect particulier. Cette étude envisage la globalité de ces questionnements, dans une étude de cas : l'abbaye de Baume-les-Messieurs (Jura), qui ayant échappé aux importantes reconstructions monastiques de l'époque moderne, ainsi qu'aux destructions révolutionnaires, a conservé la quasi-intégralité de ses bâtiments conventuels. Ceux-ci résultent de plusieurs campagnes de construction, dont les premières structures conservées datent du XIe siècle. Ce riche potentiel archéologique permet d'appréhender et de retracer l'évolution de la topographie interne du site, et des changements opérés au gré des besoins et pratiques monastiques, pour une chronologie, s'échelonnant entre la construction de l'église au XIe siècle jusqu'à l'abandon de la vie régulière au XVIIe siècle. Pour ce faire, les différents bâtiments formant les trois cours structurant l'abbaye sont relevés et étudiés par le biais de l'archéologie du bâti. Des analyses complémentaires en histoire et histoire de l'art, permettant dès lors d’évaluer dans le temps, l’organisation et la fonction spécifique des bâtiments ainsi que l’impact de la maîtrise d’ouvrage des grands abbés. En outre, l'étude topographique du site naturel sur lequel l’abbaye a été édifiée, autour de ses cours successives et à des niveaux différents, à flanc de pente. La prise en compte de ces niveaux permet de saisir la morphogenèse du monastère, les cadres de son évolution, l’articulation entre les diverses constructions et les aménagements hydrauliques de l’abbaye qui conditionnèrent l’implantation des bâtiments.

  • Titre traduit

    Medival monastic topography : the evolution of the buildings of the abbey of Baume-les-Messieurs (France -Jura)


  • Résumé

    The study of the monasteries was limited to the church. The monastic buildings and their relations with the environment (state-owned economy and water network) are a subject of new research by the historians of architecture and archaeologists who, more often than not, are conducted punctually by privileging a particular aspect. This study considers the totality of these questions in an example: the Abbey of Baume-les-Messieurs in the French Jura. This abbey escaped the important monastic reconstructions of the modern period, as well as the revolutionary destructions, it is conserved almost all of its conventual buildings. These are built and requested on several construction campaigns. This rich archaeological potential makes it possible to apprehend and trace the evolution of the internal topography of the site and the changes carried out according to monastic needs and practices, for a chronology, ranging from the construction of the church in the 11th century up 'to the abandonment of the regular life in the 17th century. To do this, the various buildings forming the three courses of the abbey are plotted and studied by the archeology of the building. In addition, the topographic study of the natural site on the history of a built summer, around its successive courses and at different levels, on the slope. The integration of the levels allows us to grasp the morphogenesis of the monastery, the frameworks of evolution, the articulation between the various constructions and the hydraulic arrangements of the abbey which conditioned the location of the buildings.