TERMINI IN AFRICA. LA DOMINATION ROMAINE VUE A TRAVERS LE BORNAGE DE L'ESPACE AFRICAIN.

par Innocent Kati-coulibaly

Projet de thèse en Archéologie

Sous la direction de Sabine Lefebvre.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de SEPT - Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps , en partenariat avec ARTEHIS - ARchéologie, TErre, HIstoire, Sociétés (laboratoire) depuis le 01-10-2013 .


  • Résumé

    Le territoire africain conquis, à partir de la chute de Carthage en 146 av. J.-C., les Romains ont eu à cœur de contrôler ce territoire de plus en plus vaste (de la Maurétanie césarienne à l'extrémité orientale de l'Afrique proconsulaire). Délimiter le territoire fut un moyen de le dominer. Les termini ou bornes de délimitation sont les témoignages de cette main mise sur l'espace conquis, une manifestation de l'intégration du territoire dans l'empire romain. Ces inscriptions témoignent ainsi de l'existence de frontières administratives, entre provinces, entre cités ou entre tribus, mais aussi de limites de propriétés, des domaines impériaux et des grands propriétaires africains. Les textes, rassemblés dans un catalogue, permettent d'envisager les procédures de mise en œuvre de la délimitation, les modalités de la politique foncière de Rome, et l'évolution vécue entre confiscations et redistributions.

  • Titre traduit

    TERMINI IN AFRICA. ROMAN DOMINATION THROUGH SEEN AFRICAN SPACE


  • Résumé

    The conquered African territory, starting from the fall of Carthage in 146 av. J. - C., the Romans had in heart to control this increasingly vast territory (of Maurétanie Caesarean at the Eastern end of Africa proconsulaire). To delimit the territory was a means of dominating it. The termini or terminals of delimitation are testimonies of this hand put on conquered space, a manifestation of the integration of the territory in the Roman empire. These registrations testify thus to the administrative existence of borders interprovincial, between cities or tribes, but also of limits of properties, the imperial fields and the African great landowners. The texts, gathered in a catalogue, make it possible to consider the procedures of implementation of the delimitation, the methods of the land policy.