Normalisation des methodes de validation psychometrique en mesure de la santé subjective

par Mohamad Hamad

Projet de thèse en Neurosciences

Sous la direction de Nathalie Retel, Davit Varron et de Fréderic Denis.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de Environnements Santé , en partenariat avec Neurosciences (laboratoire) depuis le 01-02-2016 .


  • Résumé

    Projet de thèse de Mohamad HAMAD sur la « Normalisation de la validation psychométrique d'échelles de mesure subjectives ». Les bases conceptuelles de la psychométrie permettent de déterminer les caractéristiques particulières d'un individu en se référant à une norme (population de référence). La construction d'un test ou d'une échelle d'évaluation suit des étapes de construction particulières faisant l'objet d'une étude de validation psychométrique définie notamment par l'American Psychological Association. Les questionnaires sont de plus en plus utilisés en recherche biomédicales. Toutefois de nombreux tests statistiques sont utilisés en pratique clinique sans toutefois répondre à une construction rigoureuse et l'objet même de la mesure laisse place à l'interprétation. Les évaluations de questionnaires publiées ces dernières années dans la littérature biomédicale ont montré des lacunes majeures dans ce domaine. Notamment, les techniques statistiques ne sont pas employées à bon escient, les qualités primordiales d'un questionnaire ne sont pas explorées ou étudiées de façon appropriée. Dans le cadre d'un travail de master 2, Mohamad HAMAD a pu montrer que la version Française de l'échelle de qualité de la santé orale GOHAI (Global Oral Healh Assessemnt Index) de Tubert-jeannin et al. 2003 [1], que nous cherchions à valider auprès d'une population de patients schizophrènes, n'était pas unidimensionnelle. Ce critère n'était pas vérifié ni par une analyse en composante principale, ni par le modèle statistique de Rasch. Or l'étude de l'unidimensionnalité et de la pluri dimensionnalité d'une échelle de mesure est une notion centrale en psychométrie. Pour la GOHAI , Franchignogni et al.2010 [2], ont montré que la réduction du nombre de modalités de réponse de 5 à 3 de l'échelle GOHAI permettait de valider l'unidimensionnalité de la version Italienne de la GOHAI. Dans le cadre d'un travail de doctorat nous souhaiterions explorer cette découverte afin de valider ou non l'unidimensionnalité de la version française de la GOHAI chez les patients schizophrènes. Sur un plan clinique, un outil à 3 modalités de réponse solliciterait beaucoup moins les capacités d'attention des patients schizophrènes et serait plus adaptées à leur symptomatologie. De façon plus conceptuelle, pour la validation psychométrique d'échelle de qualité de vie, les auteurs sont unanimes sur la nécessité de mesurer la fiabilité, la sensibilité au changement et la validité d'un questionnaire. En revanche, il n'y a pas de consensus sur le concept de validité et des méthodes statistiques pour l'explorer. La question ainsi posée est d'importance méthodologique et dans la deuxième partie de ce travail de doctorat sera explorée une méthode de validation universelle des échelles de mesure subjective. Cette nouvelle méthode pourrait consister à l'élaboration d'une fonction du logiciel R, qui a l'avantage d'être accessible facilement. Ce travail permettrait la comparaison d'un même concept avec des outils validés selon le même protocole et la même méthode. Ce travail permettrait des comparaisons de mesures subjectives entre des individus dont les cultures et les modes de vie sont différents.

  • Titre traduit

    Normalization of psychometric validation methods in subjective health mesures


  • Résumé

    Mohamad HAMAD thesis project on "Standardization of psychometric validation of subjective measurement scales". The conceptual basis of psychometry makes it possible to determine the particular characteristics of an individual in a population reference. The construction of a trial or an evaluation scale is a stage of the construction stages that is the subject of a psychometric validation study defined in particular by the American Psychological Association. Questionnaires are increasingly being used in biomedical research. However, many statistical tests are used in clinical practice without responding to rigorous construction and the very purpose of the measure leaves room for interpretation. The evaluations of questionnaires published in recent years in the biomedical literature have shown major majors in this field. In particular, statistical techniques are not used wisely, the primary qualities of a questionnaire are not explored or studied appropriately. In the context of a master 2 work, Mohamad HAMAD was able to show that the French version of the GOHAI (Global Oral Healh Assessment Index) by Tubert-Jeannin et al. 2003 [1], which we sought to validate with a population of schizophrenic patients, was not one-dimensional. This criterion was not verified either by a principal component analysis or by the Rasch statistical model. Or the study of the unidimensionality and the dimensional dimension of a scale of measurement is a central notion in psychometry. For GOHAI, Franchignogni et al. 2010 [2] showed that the reduction of the number of responses from 5 to 3 of the GOHAI scale made it possible to validate the unidimensionality of the Italian version of the GOHAI. In the framework of a doctoral work, we would like to explore this discovery in order to validate or not the uni-dimensionality of the French version of GOHAI in schizophrenic patients. On a clinical level, a tool with three modalities of response would be much less demanding for the attention capacities of schizophrenic patients and would be more adapted to their symptomatology. More conceptually, for the psychometric validation of quality scale, the authors are unanimous on the need to measure the reliability, the sensitivity to change and the validity of a questionnaire. On the other hand, there is no consensus on the concept of validity and statistical methods for the explorer. The question thus posed is of methodological importance and in the second part of this work of doctorate will be explored a method of universal validation of the scales of subjective measurement. This new method could be the development of a function of the R software, which can be easily accessed. This work makes it possible to compare the same concept with tools validated according to the same protocol and the same method. This work makes it possible to compare subjective measures between individuals whose cultures and lifestyles are different.