Résilience des écosystèmes: approche multiproxy de l'impact environnemental des activités humaines passées et récentes dans les Vosges du Nord (mines, verreries, activités militaires et agro-pastorales).

par Emilie Gouriveau

Projet de thèse en Biologie des populations et écologie

Sous la direction de Véronique Walter simonet, Annick Schnitzler et de Pascale Ruffaldi.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de Environnements Santé , en partenariat avec Chrono-Environnement (laboratoire) depuis le 16-09-2016 .


  • Résumé

    L'objectif de ce projet de recherche est de mesurer l'impact passé et récent des activités humaines (mines, verreries, activités militaires et agro-pastorales) dans les Vosges du Nord. Une approche pluridisciplinaire et multiscalaire sera adoptée afin de définir, à une échelle locale et régionale, les influences des activités humaines sur les trajectoires écosystémiques et l'histoire des paysages, et sur l'environnement actuel. Deux axes principaux complémentaires seront développés: histoire de la végétation et des incendies, et pollutions historiques. Le premier sera porté par une approche paléo-écologique dont le but principal sera de suivre par l'analyse palynologique, l'évolution des paysages et la dynamique forestière en lien avec les implantations humaines. La seconde approche est une reconstitution au cours du temps de la pollution des écosystèmes par éléments traces métalliques libérés par les activités humaines anciennes et récentes. Le lien entre ces deux approches est de mesurer la capacité de résilience des écosystèmes face à l'impact environnemental des activités humaines passées et récentes.

  • Titre traduit

    Ecosystems resilience: multiproxy approach of environmental past and recent human activities impact in the Northern Vosges Mountains (mines, glassware, military and agro-pastoral activities).


  • Résumé

    The objective of this doctoral research is to measure the past and recent impact of human activities (mines, glassware, military and agro-pastoral activities) in the Northern Vosges mountains. A multidisciplinary and multiscalar approach will be used to define, in a local and regional level, the influence of human activities on the ecosystematic trajectories and the history of landscapes, and on present environment. Two supplementary approaches will be used: history of vegetation and fires, and historical pollutions. The first approach will be supported by a palaeo-ecological approach, which main goal will be to reconstruct the evolution of landscapes and forested dynamics in link with human establishment, by means of pollen analyses. The second approach is a reconstitution of the ecosystems pollution by metallic trace elements which were emitted by ancient and recent human activities. The link between these two approaches is to measure and reconstruct the environmental impact of recent and passed human activities, and the resilience capacity of ecosystems.