Les techniques et les savoirs ruraux au prime de l'appartenance sociale et territoriale

par Marise Le Bail (Almeida Pamplona)

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Denis Monnerie.


  • Résumé

    Dans certains pays les préoccupations liées à la préservation du milieu naturel ne peuvent pas se résumer à la contamination chimique de la nature comme résultat de l'activité agricole. elles concernent en plus du maintien et de la reproduction de la capacité génératrice des ressources naturelles, la préservation et la transmission des savoirs traditionnels de ces populations. cependant, dans notre cas, il faut aller bien au-delà des questions strictement environnementales et techniques. il faut creuser dans la mémoire foncière collective de la communauté rurale qui sera analysée, c'est-à-dire comprendre en profondeur les processus de désarticulation et déracinement très marqué dans la paysannerie brésilienne. associé à cela le manque d'identité de la communauté rurale qui sera étudiée comme résultat peut-être des innombrables déplacements de ses membres, accompagnés dans la plupart des cas par des histoires de vie douloureuse et difficiles à partager, afin d'obtenir la terre tellement rêvée pour y travailler avec dignité. des histoires qui ont laissé le goût amer de la bataille pour la 'conquête' des droits minimums de citoyenneté. au cours de cette thèse nous nous intéresserons au processus de transmission du savoir-faire dans la communauté rurale de nova itapecirica dans l'état de bahia au brésil ainsi qu'à son étude socio-historique. notre projet vise à évaluer les ruptures et les confrontations entre les dynamiques économiques et les politiques publiques, ainsi que leurs conséquences locales. associant sciences de la nature et sciences sociales, cette étude interdisciplinaire cherche à caractériser les savoirs et les techniques pratiqués dans la gestion du milieu et des ressources naturelles. elle a aussi pour objectif de comprendre la dialectique entre la tradition et la modernité dans cette société pluriactive.

  • Titre traduit

    Le cas de Nova Itapecerica (Litoral Norte de Bahia, Brésil)


  • Pas de résumé disponible.