Les organes de réflexion et de conseil auprès du premier ministre : un modèle français de think tank ?

par Julien Arnoult

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Jacques Chevallier.


  • Résumé

    Depuis 1997, les services du premier ministre disposent d'organismes de réflexion et de conseil qui lui sont rattachés. leur but est triple : réflexion (rédaction de rapports), conseil, et accompagnement des décisions du gouvernement. Le champ d'action du premier ministre a été étendu depuis 2007, avec le secrétariat d'état à la prospective et à l'économie numérique, et depuis 2008, avec le ministère chargé de la mise en œuvre du plan de relance.Ces think tanks semblent être une particularité française, puisque le modèle du laboratoire d'idée est celui de l'organisme privé et financièrement indépendant, avec l'objectif d'influencer le gouvernement.ces think tanks sont au nombre de six : le conseil d'analyse économique, le conseil d'orientation des retraites, le conseil d'analyse de la société, le conseil d'orientation pour l'emploi, le centre d'analyse stratégique, et le conseil stratégique des technologies de l'information.D'autres organismes entrent dans la catégorie du conseil et de l'accompagnement auprès du premier ministre, en particulier la section du rapport et des études du conseil d'état.Cette thèse vise également à comparer les think tanks publics à des organes administratifs qui remplissent le même rôle, ainsi qu'aux laboratoires d'idées privés, afin de mieux cerner le modèle.


  • Pas de résumé disponible.