« Attachement et pertes liées au parcours de vie : vers une compréhension du désir de vivre et de mourir des personnes âgées en établissement d'hébergement »

par Aurélie Chopard-Dit-Jean

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de André Mariage et de Magalie Bonnet.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté en cotutelle avec l'Université de Lausanne , dans le cadre de SEPT - Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps , en partenariat avec Laboratoire de Psychologie (laboratoire) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    La problématique de la fin de vie est peu abordée en établissement d'hébergement alors qu'il s'agit bien souvent de la « dernière demeure » des personnes qui y sont accueillies. La manière dont les « résidents » abordent leur fin de vie, ce qu'ils vivent et ce qu'ils ressentent doit faire l'objet de recherches. Alors qu'une majorité de résidents souhaitent vivre « jusqu'au bout », d'autres formulent une demande de mort (Monod et al., 2017). Pourquoi ce rapport à la mort différent d'un individu à l'autre ? Est-il inhérent à un parcours de vie singulier, à un environnement particulier à savoir l'établissement, au fait de vieillir et de se rapprocher de la mort ? Le résident qui exprime le souhait de mourir va-t-il avoir recours au suicide assisté quand la Loi l'autorise ? L'objectif de cette thèse franco-suisse est de répondre à ces questions en déterminant le rôle de l'attachement dans les demandes de vivre et de mourir des résidents. L'attachement étant une véritable ressource dans toute situation de vulnérabilité (Freitas & Rahioui, 2017), en quoi les modalités d'attachement influencent-elles le rapport à la mort des personnes âgées ? L'étude de terrain est menée auprès de trente-quatre personnes âgées de plus de 75 ans accueillies dans des établissements en Bourgogne Franche-Comté (France) et dans le Canton de Vaud (Suisse). Ces personnes sont récemment entrées dans l'établissement ou expriment une demande de mort. Les données issues de l'entretien semi-directif inspiré de l'Adult Attachment Interview (AAI) concernant le parcours de vie des résidents, leurs modalités d'attachement, leur souhait de vivre et leur demande de mort, sont complétées par le Relationship Scales Questionnaire (RSQ), la Geriatric Depression Scale (GDS), l'Hospital Anxiety and Depression Scale (HAD) et la Nottingham Health Profile (NHP). Le Groupe iso-ressources et le score au Mini Mental State Examination (supérieur ou égal à 15) sont demandés à l'établissement. Les données issues de l'étude de terrain seront analysées de manière statistique, thématique et narrative. Cette thèse offre des pistes de compréhension aux demandes de mourir des résidents en établissement, en recueillant directement la parole de ceux qui les formulent. Les résultats de cette thèse permettront aux professionnels de comprendre l'insécurité possible des personnes âgées confrontées à leur fin de vie, pour mieux les accompagner.

  • Titre traduit

    Attachment and losses related to the life course : an understanding the wish to live and to die in elderly nursing home residents


  • Résumé

    Xxx