Processus identitaires et narratifs chez les Mineurs Non Accompagnés (MNAs) : une étude exploratoire dans le champ de la Protection de l'Enfance

par Emilie Charpillat (Richard)

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Daniel Derivois.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps (Dijon ; Besançon ; 2017-....) , en partenariat avec PSY-DREPI - Psychologie-Dynamiques Relationelles et Processus Identitaires (laboratoire) depuis le 25-10-2017 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet les processus identitaires et narratifs chez les Mineurs Non Accompagnés (MNAs) accueillis par la Protection de l'Enfance en France. Elle s'inscrit dans le cadre plus large d'un projet ANR intitulé TRAREMI porté par le laboratoire Psy-DREPI (Psychologie-Dynamiques Relationnelles et Processus Identitaires) de l'Université de Bourgogne Franche-Comté. Le projet TRAREMI s'intéresse au trauma, à la résilience et aux processus identitaires chez les Mineurs Non Accompagnés en France, la thèse porte sur le volet identitaire et narratif du projet. Ainsi, cette thèse a pour objectif d'analyser les mécanismes de construction et reconstruction identitaire chez les MNAs, ainsi que le récit, la narration de leur trajectoire migratoire du pays d'origine jusqu'au pays d'accueil. Nous nous sommes posé les questions suivantes : quelles sont les trajectoires migratoires connues par les MNAs ? Ces trajectoires souvent faites de ruptures, d'exil et de traumas ont-elles un impacte sur la construction de l'identité de ces jeunes ? Quelles traces de ces trajectoires et de leurs impactes sur l'identité pouvons-nous retrouver dans l'étude de leurs narrations et récits de vie ? Et ainsi, la capacité narrative constituerait-elle une ressource ou une difficulté pour les MNAs accueillis par la Protection de l'Enfance en France ? Nous aurons recours à deux phases : une phase quantitative avec la passation d'échelles et de questionnaire, et une phase qualitative avec l'utilisation d'outils projectifs (Rorchach, TAT…) et d'entretiens cliniques de recherche. Ces deux phases viseront à étudier les processus identitaires (représentation de soi, image de soi, estime de soi, représentation du pays d'origine, représentation du pays d'accueil…) et les processus narratifs (analyse du discours verbal, langage corporel infraverbal, jeux…). L'entretien clinique de recherche permettra d'élaborer l'histoire de leur traversée, avec l'étude des raisons du départ, des conditions de la traversée, des conditions d'arrivée, et du parcours depuis l'arrivée dans le pays hôte. Nous effectuerons également un travail d'analyse sur la validité interculturelle et méthodologique des échelles à utiliser, et sur le transfert et le contre-transfert culturel. Les résultats de cette thèse apporteront une meilleure compréhension de la nature complexe des trajectoires migratoires et des processus identitaires et narratifs au travaillent chez les MNAs, et plus généralement, un éclairage sur les remaniements identitaires et narratifs en contexte interculturel et migratoire. Les résultats devraient aider les professionnels qui travaillent auprès des MNAs à mieux comprendre les difficultés identitaires que les jeunes traversent, et à adapter leur posture en étant à l'écoute des enfants et en identifiant leurs propres mouvements inconscients en lien avec le métissage démographique et les changements culturels sociétaux. Les impacts concerneront donc les équipes psycho-éducatives, les professionnels soignants et les MNAs eux-mêmes. Elle permettra d'impulsera des recommandations de bonnes pratiques auprès des MNAs et des institutions de la Protection de l'Enfance.

  • Titre traduit

    Identity and Narrative Processes in Unaccompanied Foreign Minors (UFMs) : an exploratory study in Child Protection


  • Résumé

    This thesis focuses on the identity and narrative processes in the Unaccompanied Foreign Minors (UFMs) hosted by Child Protection in France. It is a part of the broader framework of an ANR project titled TRAREMI carried by the Psy-DREPI laboratory (Psychology-Relational Dynamics and Identity Processes) of the University of Burgundy Franche-Comté. The TRAREMI project focuses on the trauma, resilience and identity processes of Unaccompanied Foreign Minors in France. The thesis deals with the identity and narrative aspects of the project. Thus, this thesis aims to analyze identity construction and reconstruction mechanisms in UFMs, as well as UFMs migration trajectory narratives from the country of origin to the host country. We asked ourselves the following questions: what are the migratory trajectories experienced by UFMs? Do these trajectories, often made of ruptures, exile and traumas, have an impact on the construction of their identity ? What traces of these trajectories and their impact on identity can we find in the study of their narratives ? So, would the narrative capacity constitute a resource or a difficulty for the UFMs hosted by Child Protection in France? We will use two phases: a quantitative phase with the use of scales and questionnaires, and a qualitative phase with the use of projective tools (Rorchach, TAT ...) and clinical research interviews. These two phases will study identity processes (self-representation, self-image, self-esteem, representation of the country of origin, representation of the host country, ...) and narrative processes (verbal discourse analysis, play, ...). Clinical research interviews will help to develop the history of their journey, including departure reasons, crossing conditions, arrival conditions, and the journey since arrival in the host country. We will also analyze the intercultural and methodological validity of the scales to be used and the cultural transfer and counter-transfer. The results of this thesis will provide a better understanding of the complex nature of the migration trajectories and of the identity and narrative processes in the UFMs. More generally, it will provide an insight into identity and narrative rearrangements in an intercultural and migratory context. The results should help professionals working with the UFMs to better understand the identity difficulties faced by these youths, and to adapt their posture by listening to the children and identifying their own unconscious movements in relation to demographic interbreeding and social and cultural changes. It will provide good practice recommendations among UFMs and Child Protection institutions.