La Résilience des équipes soignantes face aux angoisses des parents dans le contexte des prises en charges des malformations faciales du bébé

par Delphine Babic

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Daniel Derivois.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de SEPT - Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps , en partenariat avec PSY-DREPI - Psychologie-Dynamiques Relationelles et Processus Identitaires (laboratoire) depuis le 18-04-2017 .


  • Résumé

    • Objets et objectifs : Cette thèse a comme objet la résilience des soignants dans un contexte d'intervention chirurgicale sur le bébé faisant l'objet de malformations faciales. Elle a pour objectifs d'analyser les enjeux et processus d'une telle intervention et d'identifier les facteurs de cette résilience permettant une meilleure prise en charge du bébé et de ses parents. Résilience est ici entendue dans le sens de capacité à faire face aux situations traumatisantes. En effet, les familles sont souvent angoissées voire traumatisées par le diagnostic médical de leur enfant. Dans la dynamique transférentielle, ces vécus sont projetés sur les soignants. Pour soutenir ces angoisses, une certaine disponibilité psychique et émotionnelle est nécessaire chez les soignants censés développer, par-delà une préoccupation médicale centrée sur des gestes techniques mais aussi ce que Winnicott (1975) a appelé une préoccupation maternelle primaire. • État de l'art et présentation de la problématique : Des travaux sur la résilience des enseignants (S. Martineau, 2006) ont permis d'identifier les ressources développant leur résilience telles qu'éprouver un sentiment de responsabilité personnelle, ressentir un sentiment de compétence qu'il est également possible de retrouver chez les soignants. Selon Psiuk, T (2005, 2008), quel que soit leur environnement de travail, la résilience des soignants est un atout dans la qualité des soins proposés aux patients. Dans les prises en charge de fente labio-palatine, des études ont montré l'importance du soutien des soignants et d'une relation suffisamment bonne entre les parents et eux (Skrivan-Flocard et Habersaat, 2009 ; Bolomey et al, 2013). L'enfant est pris en charge en tant que patient mais la prise en charge les parents est tout aussi nécessaire (Lambotte, 2007). Dans ce type de soins l'institution et le personnel soignant offrent un cadre contenant (Kaës, 2012) pour les parents et les enfants qui peuvent déposer leurs angoisses, se sentir soutenus par les équipes qui les accompagnent dans la symbolisation des évènements à travers différentes fonctions (Pavelka, 2014 ; De Vriendt-Goldman et Durieux, 2005 ; Druon, 2005). Chaque soignant, selon la place qu'il occupe, a un rôle et une fonction. Ainsi, le travail pluridisciplinaire est primordial pour proposer une prise en charge globale (Le Bihan, 2012). Il se croise, dans ce cadre hospitalier, différentes préoccupations : la « préoccupation primaire maternelle » (Winnicott, 1956), la « préoccupation institutionnelle primaire » (Derivois, 2014), la « préoccupation médicale primaire » (Druon, 2005). Plusieurs questions se posent alors à nous : quels sont les enjeux intrapsychiques, intersubjectifs et institutionnels dans les processus des prises en charge des malformations faciales du bébé ? Quels sont les effets de l'annonce d'une malformation aux soins sur la dynamique familiale et ainsi les réactions des parents ? En quoi la résilience des soignants peut-elle permettre d'apaiser les angoisses des parents ? Quels sont les facteurs de la résilience des soignants ? L'articulation des différentes préoccupations présentes (maternelle primaire, médicale, institutionnelle primaire) participe-t-elle de la résilience des soignants et des parents ? • Dispositif méthodologique : Nous allons étudier d'une part les soignants et les familles (parents et bébé), d'autre part les prises en charge mises en place pour les malformations. Nous comparons deux malformations et ainsi deux types de prises en charge différentes : la fente labio-palatine et la craniosténose. Pour une prise en charge d'une fente labio-palatine, le chirurgien et l'infirmière voient plusieurs fois les parents et le bébé lors de consultations médicales avant la chirurgie où ils leur expliquent la malformation, le parcours médical et un accompagnement lors de l'alimentation et du regard des autres en appui sur un livret. Lors d'une craniosténose, le chirurgien voit les parents et l'enfant plusieurs fois avant l'opération en consultation médicale. Nous nous intéressons au niveau des angoisses des parents, leur évolution durant la prise en charge, sur la relation entre la famille et l'équipe médicale, et sur la résilience des soignants. Nous pouvons estimer le nombre de famille rencontré à N= 100 (50 fentes + 50 craniosténoses). Cette étude se fait en plusieurs temps : - 1ère phase dite exploratoire : comparaison entre la PEC fente labio-palatine et la PEC craniosténose - 2ème phase dite recherche-action : mise en place d'une PEC psychologique pour les craniosténoses (réunions avec les soignants, entretiens avec les parents). -3ème phase dite évaluation des dispositifs : évaluation de la PEC psychologique pour les craniosténoses (tests + entretiens avec les parents et entretiens avec les professionnels). • Retombées : Pour les parents et le bébé : ils auront un espace pour qu'ils puissent s'exprimer, symboliser déposer leurs angoisses dans un cadre contenant. Ils bénéficieront d'un soutien psychologique. Pour les soignants : valorisation de leurs dispositifs, pistes pour les prises en charge Fabrication d'un livret sur lequel les soignants et les parents pourront s'appuyer pour le parcours médical. Le temps de soin serait réduit si on prend en compte la dimension psychologique.

  • Titre traduit

    Medical personnel's resilience faced with parents' anxiety in the context of baby facial malformation care.


  • Résumé

    • Purposes and goals : This thesis' purpose is to study the medical professional's resilience in a surgical operation on a baby with facial malformations. Its goal is to analyze the implications and processes of such a surgery and to identify this resilience's factors which enable a better care of the baby and its parents. Resilience is understood in its capacity to face traumatic situations. Indeed, families are often distressed or even traumatized by their children's medical diagnosis. In the transferential dynamics, these experiences are projected on the medical staff. In order to support this anxiety, an emotional and psychic availability (willingness?) is necessary for the staff who is supposed to develop a concern for health centered on technical gestures and also a primary maternal preoccupation as Winnicott called it (1975). • Context and presentation of the subject : Work on teacher resilience (S. Martineau, 2006) has enabled the identification of resources to develop their resilience such as feeling a sense of personal responsibility, a feeling of proficiency which can also be found among medical professionals according to Selon Psiuk, T (2005, 2008). No matter what work environment they are in, medical professionals' resilience is an asset for the patients' care quality. Studies have shown the importance of the medical professionals' support and of a good relation with the parents in the care of cleft lip and palate (Skrivan-Flocard et Habersaat, 2009 ; Bolomey et al, 2013). The child is cared for as a patient, but the parents' care is just as necessary (Lambotte, 2007). In this kind of treatment, the institution and the medical staff offer a framework (Kaës, 2012) in which parents and children can express their anxiety, feel helped by the teams who support them through the symbolization of the events through different functions / by different means (Pavelka, 2014 ; De Vriendt-Goldman et Durieux, 2005 ; Druon, 2005). Each medical personnel, according to their position (je mettrais “role” mais berk la répétition!), has a role and a function. Thus multidisciplinary work is essential to offer a global care (Le Bihan, 2012). “Primary maternal preoccupation” (Winnicott, 1956), « primary institutional preoccupation » (Derivois, 2014), « primary medical preoccupation » (Druon, 2005). We may then consider several questions: what are the stakes/challenges and the care processes of the baby's facial malformations? What is the medical personnel's resilience in these treatments so as to offer a parents and baby care? What are the announcement effects of a care malformation on the family dynamic and therefore, the parents' reaction? Finally, what are the processes and the dynamics of the different existing preoccupations (Primary maternal, medical and institutional)? • Methodological mechanism : We are going to study on the one hand the medical personnel and the families (parents and baby), and on the other hand the care set up for malformations. We will compare two malformations and therefore two kinds of care: the cleft lip and palate and the craniosynostoses. For a cleft lip and palate care, the surgeon and nurse see the parents and baby several times during medical consultations before the surgery. The malformation, the medical approach and support during the feeding and how others perceive it is explained by the personnel with a booklet. During a craniosynotoses, the surgeon see the parents and the baby several times during medical consultations before the surgery. We will consider the parents' anxieties, their evolution during the care, the relation between family and medical staff and the medical personnel's resilience. We can estimate the number of families met/seen at N=100 (50 cleft lip and palate + 50 craniosynotoses). This study will be made in three phases : - 1st phase - exploratory : comparison between the cleft lip and palate care and the craniosynostoses care - 2nd phase – research-action : implementation of a psychological care for the craniosynostoses (mettings with the medical personnel, interview with the parents) -3rd phase – mechanisms assesment: psychological care assesment for the craniosynostoses (tests + interviews with the parents and interviews with the professionnals) . • Implications : For the parents and the baby: they will have a place to express themselves, symbolize and express their anxiety in a containing framework. They will be offered a psychological support. Regarding the medical personnel : valorisation of their mechanims, approach to care Creation of a booklet the medical personnel and the parents can use for the medical approach. The care time could be reduced if the psychological dimension is taken into account.