Usages électoraux des outils marketing numériques : nouvelle étape de la marchandisation du politique ?

par Philippe Haag

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Olivier Galibert.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de École doctorale Lettres, Communication, Langues, Arts (Dijon ; Besançon ; 2017-....) , en partenariat avec Communications, Médiations, Organisations, Savoirs (laboratoire) et de Transition Socio-Ecologique, espaces publics et territoires (equipe de recherche) depuis le 31-10-2016 .


  • Résumé

    Le présent projet se propose d'interroger les usages électoraux relatifs aux outils marketing numériques par l'ensemble des acteurs politiques concernés. L'objectif consiste à dresser un panorama global des pratiques communicationnelles du politique, au travers du numérique, afin d'en mesurer l'étendu technique et par la même, d'en dégager les méthodes de professionnalisation. Les limites de l'observation se cantonneront donc aux outils numériques (emailling, phoning, site web, crowfunding, réseaux sociaux, …), ce qui présente un double enjeu : identifier les types de professionnels de la communication et catégoriser un panel d'outils marketing numérique conçu pour des besoins électoraux. A l'heure actuelle, le climat politique présente un contexte particulier où la distance entre politique et citoyen ne cesse de se creuser. Le taux d'abstention devient l'ennemi numéro un des élus et pour faire face à ce challenge, internet et ses outils offrent une perspective stratégique intéressante en matière d'entretien et de création du lien communicationnel. De plus, les besoins en communication du politique renvoient à un autre besoin professionnel, celui de la marchandisation de son message électoral. En somme, être conseillé par des professionnels de la communication pour se retrouver confronter aux mêmes lois de marché que celui des marques privées. A cela, nous souhaitons apporter une solution technologique à même de favoriser un autre type d'échange entre le politique et les professionnels de la communication, dans le but de respecter la déontologie des pratiques professionnelles et d'autre part, favoriser la portée délibérative des débats qui manquent cruellement à la démocratie d'aujourd'hui.

  • Titre traduit

    Electoral uses of digital marketing tools: new stage of the political commodification?


  • Résumé

    This project aims to question the electoral practices relating to digital marketing tools by all political actors. The objective is to obtain an overall picture of political communication practices, through the digital, in order to measure the technical and expanded by the same, to identify methods of professionalization. The limits of observation is therefore cantonneront digital tools (emailling, phoning, website, crowfunding, social networks, ...), which presents a double challenge: to identify types of communication professionals and categorize a tool panel Digital marketing designed to electoral needs. At present, the political climate has a particular context where the distance between policy and citizen continues to widen. The abstention rate is the number one enemy of elected and to meet this challenge, the Internet and its tools offer an interesting perspective on strategic maintenance and creation of communicational link. Moreover, the policy of communication needs refer to another professional need, the commodification of his electoral message. In short, be advised by communication professionals to find themselves confronting the same market laws as private labels. To this, we want to provide a technological solution able to promote another type of exchange between politics and communication professionals, in order to respect the ethics of professional practices and second, promote deliberative scope debates that are starved for democracy today.