Recherches sur la production manuscrite des dalâ'il al-khayrât au maghreb du xvième au xixème siècles

par Hiba Abid

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de Jean-Pierre Van Staëvel.

Thèses en préparation à Paris, EPHE , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) depuis le 18-10-2010 .


  • Résumé

    Master 2 portant sur la production manuscrite des dalā'il al-khayrāt ou le « guide des bonnes oeuvres ». il s'agit d'un recueil de prières exclusivement en l'honneur du prophète muḥammad, composé par le soufi marocain sīdī ben sulaymān al-jazūlī vers le milieu du xvème siècle. ce texte s'est très rapidement répandu dans l'ensemble du maghreb voire en afrique subsaharienne et connaît par la suite un très large succès en orient, plus particulièrement en turquie. considéré comme un ouvrage possédant des bénéfices miraculeux, ce texte a également suscité l'intérêt des historiens de l'art en raison des illustrations qu'il contient. cette étude concernera l'ensemble des manuscrits produits entre le xvième et le xixème siècle dans la partie occidentale du monde musulman comprenant le maghreb et l'afrique subsaharienne. une analyse codicologique approfondie des copies nous permettra de déterminer les fonctions de ces dernières et les utilisations qui en étaient faites. leurs petites dimensions et leur format généralement carré indiquent notamment qu'ils étaient utilisés comme des amulettes tandis que les annotations marginales signalant dates de naissance de membres de la famille du propriétaire du manuscrit et recettes de guérison, nous apprennent le présent projet de thèse se place dans le cadre de recherches amorcées cette dernière année de que les manuscrits étaient également utilisés comme des registres personnels. l'ensemble de ces données s'avèrent ainsi fondamentales pour l'histoire religieuse. ces ouvrages contiennent des illustrations schématiques des tombeaux du prophète et des califes abū bakr et ‘umār de la mosquée de médine. la formation de ces images repose très largement sur le réemploi de motifs géométriques et végétaux ou des couleurs de l'enluminure locale. ainsi, l'étude des illustrations des dalā'il devra se faire conjointement avec celle de l'enluminure du maghreb et de l'afrique subsaharienne du xvième au xixème siècle, sur laquelle quasiment aucun travail n'a été mené à ce jour.


  • Pas de résumé disponible.