Impacts économiques de la réorganisation de l'offre de soins pour personnes âgées la prestation des soins à domicile constitue-t-elle une alternative économique complémentaire au service des établissements d'hébergement pour personnes âgées dès lors que la personne âgée présente peu de signes de dépendance ou qu'elle est entourée par sa famille ?

par Pelin Didier (Anil)

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Agnès Gramain.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine depuis le 05-01-2010 .


  • Résumé

    Les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (ehpad) désignent en france la forme d'institution pour personnes âgées la plus répandue. ces établissements médicalisés (quelque soit leur statut juridique actuel ou leur appellation) sont autorisés à héberger des personnes âgées dépendantes de 60 ans et plus et doivent respecter la réforme des ehpad. si cette solution offre la meilleure sécurité pour une personne âgée devenant dépendante, le modèle actuel des ehpad atteint cependant ses limites. en premier lieu, le coût du reste à charge en établissement demeure très élevé. alors que les besoins de prise en charge des personnes âgées dépendantes ne cessent d'augmenter, on observe dans de nombreux territoires des difficultés en matière de taux d'occupation des structures. en effet, le prix important laissé à la charge de l'usager ou de sa famille a pour conséquence un maintien à domicile de la personne âgée au mépris parfois de la nécessité de la soigner et de l'accompagner. par ailleurs, selon un rapport de la cour des comptes, s'agissant des ehpad, « l'offre reste globalement insuffisamment adaptée aux situations et aux besoins des personnes accueillies et de leurs familles ». face à ces défis, réfléchir à un nouveau modèle de soins des personnes âgées passe par la création de « plates-formes diversifiées de services » associant des prestations d'hébergement complet, d'accueil de jour et d'hébergement temporaire médicalisé, ainsi que des équipes intervenant à domicile. cela nécessite ainsi une articulation avec l'offre de services d'hospitalisation à domicile (had), de soins infirmiers à domicile (ssiad), et de maintien à domicile (mad). toute réflexion sur le développement des nouvelles formes de soins (nouveaux besoins en produits et services) doit prendre en compte la dimension économique afin de déterminer leur viabilité. ce projet de thèse aura ainsi comme objectif d'étudier les impacts économiques de la réorganisation de l'offre de soins pour personnes âgées, en essayant de répondre à la problématique suivante : la prestation des soins à domicile constitue-t-elle une alternative économique complémentaire au service des établissements d'hébergement pour personnes âgées dès lors que la personne âgée présente peu de signes de dépendance ou qu'elle est entourée par sa famille ?


  • Pas de résumé disponible.