Les migrants, vecteurs de changement dans leur territoire d’origine : vallée de Todgha dans le sud-est marocain

par Mohamed Ait Khandouch

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Christian Pihet.

Thèses en préparation à Angers en cotutelle avec l'Université Mohammed V (Rabat) , dans le cadre de Ecole doctorale Droit, Economie-Gestion, Sociétés, Territoires (Nantes) , en partenariat avec Espaces et sociétés (ESO-Angers), Laboratoire, Laboratoire (laboratoire) depuis le 07-12-2009 .


  • Résumé

    La migration en provenance de Todgha (province de Tinghir-Maroc) et à destination des pays européens remonte à plus d’un demi-siècle. Dans sa première phase, elle était temporaire. Cette tendance a évolué vers la fixation dès que la migration familiale a été déclenchée. Depuis, cette migration a connu de profondes mutations accompagnées d’une importante mobilité transnationale entre Todgha et l’espace européen. L’étendue de l’aire géographique de sa dispersion et l’attachement au pays d’origine a créé un espace transnational structuré par des réseaux communautaires et relationnels qui voient circuler aussi bien les individus que les marchandises et les idées. Le migrant a importé, reproduit et adapté ce qu’il a appris ailleurs pour participer au développement de son territoire d’origine tant au niveau, économique, culturel, social, environnemental que politique. Son implication dans la pratique citoyenne locale, se traduit dans le temps par des changements. De même qu’il a su créer une jonction d’enjeux sur le territoire et un poids sur les acteurs locaux. Par sa présence partagée, il reste comme une composante dont il faut tenir compte pour comprendre le processus des transformations dont émerge cette oasis depuis des décennies

  • Titre traduit

    Migrants, vectors of change in their territory of origin : todgha Valley in South-East Morocco


  • Résumé

    Migration from Todgha (Tinghir province- Morocco) to European countries had refer more than half a century. Firstly, had temporary. This trend has evolved towards securing soon as family migration was triggered. Since then the migration has experienced profound changes accompanied by significant transnational-mobility between Todgha and the European area. The extent of the geographical area of its dispersion and attachment to the country of origin has created a transnational space that structured by community and relational networks then followed individuals and goods and ideas. The migrant had imported, reproduce, and adapt what he learned in the country of destination to participate in the developing his country of origin, as well as; economic, cultural, social, environmental, and political. His involvement in local civic practice, resulting in time by changes. Containment it has created a joint stake in the territory and a weight on local players. Shared by his presence, it remains as a component to be considered to understand the process of transformation emerges this oasis for decades.