Le xxème siècle et les massacres de masse en littérature: lecture des poétiques de l'indicible dans 'l'écriture ou la vie' de j.semprun, 'la douleur des mots' de a.krog et 'la stratégie des antilopes' de j.hatzfeld.

par Sandrine Renombo (Adayong garba)

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Camille Dumoulié.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 18-12-2009 .


  • Résumé

    Le xxéme siècle, au travers d'une cohorte de massacres, s'est présenté comme le théâtre d'une ère nouvelle, celle de la « barbarie à visage humain » (b.henry lévi). contribuer à la compréhension de cette face négative de l'aventure humaine, par le biais de la littérature, est donc la prétention de ce travail, d'où son titre : le xxéme siécle et les massacres de masse en littérature: lecture des poétiques de l'indicible dans l'écriture ou la vie ( 1994) de jorge semprun, la douleur des mots ( 2004) de antjie krog et la stratégie (2007) des antilopes de jean hatzfeld. axée autour de la mimesis, notre recherche entend fonder par ailleurs son intérêt méthodologique et épistémologique à trois niveaux : au plan strictement comparatiste, la convocation de trois sols littéraires (france, afrique anglophone et afrique francophone) ; au plan générique, ce procès de la représentation associe des textes distincts ; une fiction-témoignage (semprun) ; une fiction-essai-reportage (krog) et fiction-reportage (hatzfeld). enfin, au plan poétique, les trois œuvres appliquent, dans le procès de représentation, des procédés comme la fragmentation (phénomène des micros récits et de la discontinuité narrative) et la polyphonie (démultiplication de voix irréductibles les une des autres), etc.


  • Pas de résumé disponible.