Essays on Revisiting Natural Resources Curse : non-Linear Approach

par Dief reagen Nochi faha

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Jean marie Gankou et de Christophe Tavera.

Thèses en préparation à Rennes 1 en cotutelle avec l'UNIVERSITE DE YAOUNDE 2 , dans le cadre de Sciences économiques et sciences de gestion , en partenariat avec CENTRE DE RECHERCHE EN ECONOMIE ET MANAGEMENT (equipe de recherche) depuis le 29-05-2017 .

  • Titre traduit

    Essais sur la réévaluation de la malédiction des ressources naturelles : une approche non-linéaire


  • Résumé

    L’objectif principal de cette thèse est de revisiter la littérature de la malédiction des ressources en se basant sur des évidences empiriques. Dans cette perspective, cette thèse est organisée autour de trois essais empiriques. Le premier essai analyse l’effet seuil des ressources naturelles sur le risque de survenance des conflits.En appliquant la méthode de panel non linéaire sur un échantillon de 60 pays,les résultats suggèrent que, les ressources naturelles ont un effet non linéaire sur le risque de survenance des conflits internes. Le deuxième essai empirique analyse l’effet seuil des dépenses militaires et des ressources naturelles sur le risque de survenance des conflits internes dans 57 pays.D’une part, les résultats montrent que le niveau des ressources naturelles atténue l’effet des dépenses militaires sur les risques de survenance des conflits internes. D’autre part, les résultats montrent que le niveau des dépenses militaires atténue également l’effet des ressources naturelles sur les risques de survenance des conflits internes. Enfin, le troisième essai empirique détermine si la malédiction des ressources dans 82 pays en développement peut être attribuée à la fuite des capitaux (trade misinvoicing). Les résultats suggèrent que, initialement lorsque la valeur seuil (trade misinvoicing) est faible, l’effet des ressources naturelles sur la croissance est positif et significatif. Cependant, lorsque le niveau de fuite des capitaux augmente de manière progressive, l’effet devient négatif et significatif.


  • Résumé

    The main objective of this thesis is to revisit the resources curse literature by providing empirical evidence on the relationship between natural resources-internal conflict, natural resources-military expenditure-internal conflict and natural resources-trade misinvoicing-growth. The first essay evaluates the non-linear effect of natural resources on internal conflict in 60 countries over the period 1984-2016 using a panel smooth transition approach. The results argue that there is a non-linear effect of natural resources on internal conflictcontingent by the level of natural resources. The second essay analyses the threshold effect of natural resources and military expenditure in 57 countries using a dynamic panel threshold model over the period 1984-2016. On the one hand, the result argues that,there is a threshold level of natural resources which mitigates the effect of military expenditure on internal conflict. On the other hand, the result indicates that there is a threshold level of military expenditure which also mitigates the effect of natural resources on internal conflict. Finally, we empirically investigate if the resources curse can be attributed to trade misinvoicing in 82 developing countries over the periode 2002-2013 using a non-linear panel. The main results suggest that: (1) there is strong evidence of a non-linear relationship between natural resources and growth rate contingent by the level of trade misinvoicing and (2) the effect of natural resources, on growth is positive and significant with low levels of trade misinvoicing.