La vision et l’interprétation des peintures : processus visuel ascendant, attention descendante culturellement informée et expérience esthétique

par Pablo Silveira da Fontoura

Projet de thèse en Esthétique

Sous la direction de Jean-Marie Schaeffer.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales , en partenariat avec Centre de recherche et de restauration des musées de France (laboratoire) depuis le 15-01-2018 .


  • Résumé

    L’exploration visuelle des représentations figuratives bidimensionnelles active des capacités visiomimétiques universelles, qui sont toujours mises en œuvre culturellement et historiquement. En combinant des études psychologiques et cognitives avec des études historiques et oculométriques, cette étude interdisciplinaire explore comment notre vision des peintures aborde simultanément deux niveaux d’expérience picturale : le niveau cognitif et le niveau historique. Afin d’approfondir notre connaissance de la vision et de l’interprétation des peintures, des processus visuels ascendants, de l’attention ascendante culturellement informée et de l’expérience esthétique, cette thèse est centrée sur une étude de cas empirique : celle de la restauration du Retable d’Issenheim (1512-1516), de Matthias Grünewald. Ce polyptyque germanique, chef-d’œuvre de l’art occidental, est abordé dans son milieu naturel d’observation, à travers différentes méthodes et différents questionnements qui sont entrecroisés afin de parvenir à une compréhension plus globale de la créativité de Grünewald et des phénomènes qui ont affecté la « vie posthume » du retable — à savoir, la disparition de certaines couleurs, les dégradations induites par le vieillissement de l’œuvre, et l’évolution historique de l’appréhension du retable comme un objet culturel. Cela permet de s’engager dans une étude comparative de la façon dont différent-e-s observateur-trice-s peuvent voir le même tableau avant et après restauration et de l’influence de la couleur sur l’expérience du polyptyque. Enfin, cette enquête présente une méthodologie de recherche pouvant être généralisée à l’étude d’autres œuvres d’art, même pour des corpus entiers.

  • Titre traduit

    The vision and interpretation of paintings : bottom-up visual processes, top-down culturally informed attention, and aesthetic experience


  • Résumé

    The visual exploration of two-dimensional figurative representations activates universal visio-mimetic abilities, which are culturally and historically implemented. By combining psychological and cognitive studies with historical and eye-tracking analysis, this interdisciplinary research explores how our view of paintings simultaneously addresses two pictorial experience levels: mental and historical. To deepen our knowledge of the vision and interpretation of paintings, bottom-up visual processes, top-down culturally informed attention, and aesthetic experience, this thesis will focus on an in-depth empirical case study: that of the restoration of the Isenheim Altarpiece (1512-1516), painted by Matthias Grünewald. This Germanic polyptych, a masterpiece of Western art, is approached in its natural environment of observation. To reach a more global understanding of the creativity of Grünewald, I will use different methods to address the phenomena which affected this German altarpiece's "posthumous life": the disappearance of specific colors, the degradations induced by the aging, and the historical evolution of the apprehension of the altarpiece as a cultural object. This approach will allow me to engage in a comparative study of how different observers can view the same painting before and after restoration and the influence of viewer profile and color on the polyptych experience. Finally, this thesis will present a research methodology that can be generalized for other works of art.