L'avenir de l'espace vert colonial dans les grandes villes marocaines.

par Aicha Amrani

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, urbanisme

Sous la direction de Augustin Berque.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 02-12-2009 .


  • Résumé

    Les espaces publics plantes dans les grandes villes marocaines, et herites de la periode coloniale sont dans une situation critique depuis la fin du protectorat. ces jardins devenus historiques offrent tous une image rebutante, donnent au promeneur un sentiment d'abandon, d'inconfort et d'insecurite...or, la question de l'avenir de ces espaces verts entre dans l'actualite. ces villes connaissent, depuis quelques annees une reelle prise de conscience sur le sujet. l'observation de cette evolution m'a conduit a poser une serie de premieres questions concernant la situation de ces espaces : pourquoi ces espaces verts ont ete delaisses ? comment sont-ils percus par les habitants de la ville aujourd'hui ? comment ces espaces peuvent-ils etre reamenages pour constituer non seulement un patrimoine 'naturel' mais aussi un espace public a part entiere ? ces questions me permettent de forger quelques hypotheses presentees ici, pour le projet de these, celui-ci se veut comme une reflexion sur l'avenir de ces espaces plantes dans la ville et l'espace social de demain. - transfert d'appropriation des espaces plantes de la periode coloniale dans les grandes villes marocaines, apres l'independance - les espaces verts de la periode coloniale comme patrimoine - l'espace comme enjeu politique.


  • Pas de résumé disponible.