Durabilité des systèmes agropastoraux soumis aux changements globaux reflétée par l'analyse de la perception des pasteurs et de la filière: une étude de cas libanaise

par Mabelle Chedid (Ajami)

Projet de thèse en Sciences agronomiques

Sous la direction de Jean-françois Tourrand et de Shady Hamadeh.

Thèses en préparation à Paris, Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France , dans le cadre de Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement et Santé , en partenariat avec GREEN - Gestion des Ressources renouvelables et Environnement (laboratoire) depuis le 01-01-2014 .


  • Résumé

    Le changement global est un processus complexe englobant des changements environnementaux, climatiques, sociaux, économiques, culturels et politiques. Il a toujours affecté les systèmes agropastoraux du monde entier et compromis leur durabilité, entraînant de profonds changements tels qu'un déclin de la ressource pastorale, du nombre de troupeaux, une tendance au sédentarisme, une diversification des moyens de subsistance et même un abandon d'activités pastorales. Partant de l'hypothèse que les agro-pasteurs de régions différentes font face à des défis similaires et partagent les mêmes contraintes mais que leurs stratégies d'adaptation sont affectées par leur contexte local qui améliore ou affaiblit leur durabilité, ce projet de recherche vise à évaluer la durabilité des systèmes agro-pastoraux au Liban face au changement global. Premièrement, les défis affectant la durabilité des systèmes agro-pastoraux au Liban ont été identifiés à travers une revue de la littérature sur les pâturages et l'usage des terres. Six principaux défis ont été identifiés : i) Manque de politique spécifique au pastoralisme et au régime foncier, ii) Urbanisation et migration rurale, iii) Concurrence de l'agriculture, iv) Déforestation et surpâturage, v) Manque de compétences techniques et de données pour la gestion des parcours et vi) Variabilité climatique. Deuxièmement, la perception du changement des éleveurs de petits ruminants de la Beqaa Ouest a été évaluée et leurs stratégies d'adaptation identifiées. Les contraintes perçues par les pasteurs variaient selon le système de production auquel ils appartenaient et étaient principalement liés à l'accès et la qualité des pâturages, aux incertitudes de marché et politiques, à la variabilité climatique, aux conditions socio-économiques sur l'exploitation et à la santé animale. En l'absence de soutien gouvernemental, les agriculteurs de tous les systèmes ont mis au point des stratégies d'adaptation à court terme qui impliquent plus de temps consacré aux pâturages, davantage de fourrage et une réduction de la taille du troupeau. De plus, le mouvement des troupeaux se limitait aux pâturages autour des villages ce qui témoignait du passage au sédentarisme. Troisièmement, la durabilité des systèmes agro-pastoraux de la Beqaa Ouest et du Chouf a été évaluée à travers l'analyse de la filière du fromage traditionnel «kishk» typiquement préparé avec du lait de chèvre. La production de kishk a été maintenue par les femmes rurales et le kishk s'est révélé être un produit résilient malgré les changements dans les variétés de blé et les fluctuations dans la source et la quantité de lait. Les systèmes de petits ruminants se sont avérés plus résilients que les systèmes de production de blé. Quatrièmement, l'analyse de systèmes de bovins laitiers dans la zone d'étude a pour but de scénariser l'intensification possible pour quelques agro-pasteurs, notamment l'optimisation de l'alimentation, l'utilisation de technologies appropriées, la diversification et accès au marché. Enfin, une analyse comparative a été réalisée entre l'étude de cas libanaise et sept courts métrages filmés dans des zones de parcours contrastées (plateau tibétain, grande prairie canadienne, région bédouine égyptienne, Sahel sénégalais, pampa uruguayenne, Serra Gaucha brésilienne et Provence française). Les propos et contraintes signalées dans les sept films ont été confrontés à ceux du Liban en particulier la variabilité du climat et la nécessité de politiques spécifiques régulant l'utilisation des parcours et valorisant leur diversité. Les agro-pasteurs du monde entier sont confrontés à des forces similaires de changement comme la variabilité climatique, l'inadéquation des politiques et l'avenir incertain de la jeunesse. La mise en oeuvre de politiques pastorales spécifiques intégrant la perception des agro-pasteurs assure l'efficacité de ces politiques et la durabilité de ces systèmes.

  • Titre traduit

    Sustainability of agro-pastoralist systems undergoing global changes as reflected by farmers' perception and value chain analysis: a Lebanese case-study


  • Résumé

    Global change is a complex process encompassing environmental, climatic, social, economic, cultural and political changes. It has always affected agro-pastoral systems worldwide and compromised their sustainability resulting in tremendous changes of the pastoral systems including a decline in rangeland resources and the number of herds, sedentarism trends, diversification of livelihoods and even abandon of farming activities. Based on the hypothesis that agro-pastoralists in contrasted areas of the world face similar challenges and share same concerns but their adaptive strategies are affected by their local context which either enhances or weakens their sustainability, this research project aims at assessing the sustainability of agro-pastoral systems in Lebanon which are undergoing global forces of changes. First, the challenges affecting the sustainability of agro-pastoral systems in Lebanon have been identified through a review of the literature on pasture and land use in Lebanon. Six main challenges have been identified: i) Lack of policies and laws related to pastoralism and land tenure; ii) Urbanization and rural migration; iii) Encroachment by agriculture; iv) Deforestation and overgrazing; v) Lack of technical skills and data for range management; and vi) Climate variability. Second, the perception of change of small ruminant farmers in the West Bekaa of Lebanon has been assessed and their adaptation strategies identified. The constraints perceived by the farmers varied based on the production system they belonged to and were mainly related to pasture access and quality, market and political uncertainties, climate variability, on-farm socio-economic conditions and animal health. In the absence of government support, farmers from all systems developed short-term adaptive strategies involving more time spent on pastures, more feed supplementation and a decrease in herd size. Moreover, herd movement was limited to the pastures around the villages hence evincing the shift to sedentarism. Thirdly, the sustainability of agro-pastoral systems in the West Bekaa and Chouf was evaluated through the analysis of the value chain of the traditional cheese “kishk” typically prepared with goat milk. Kishk production has been maintained by rural women and kishk proved to be a resilient product despite the changes in wheat varieties and fluctuations in the source and quantity of milk. Small ruminant systems were found to be more resilient than wheat production systems. Fourthly, the dairy bovine systems in the West Bekaa and Chouf-Aley were identified using a system typology, in an attempt to present them as a model for intensification for some agro-pastoralists particularly in feed optimization, use of appropriate technologies, diversification of activities and market access. The dairy bovine system provided an insight for the intensification of the small ruminant sector in Lebanon for those who can afford it. At last, a comparative analysis was done between the Lebanese case-study and seven short movies filmed in contrasted areas of rangelands (Tibetan Plateau, Canadian Great Prairie, Egyptian Bedouin area, Senegalese Sahel, Uruguayan Pampa, Brazilian Serra Gaucha and French Provence). The gaps and challenges reported in the seven movies were found comparable to those identified in Lebanon specifically in regard to climate variability and the need for specific policies that regulate the use of rangelands and valorize their diversity. Agro-pastoralists in Lebanon and around the world are facing similar forces of change namely climate variability, inadequacy of rangeland policies and the uncertain future of youth. The implementation of specific rangeland policies integrating the perception of agro-pastoralists ensures the efficiency of these policies and the sustainability of traditional pastoral systems.