Rôle de l'alternance d'un collectif de pairs et de mises en situation dans un processus de développement professionnel. Le cas des conseillers agricoles accompagnant les agriculteurs dans une transition environnementale et climatique au sein des territoires

par Sophie Duhamel

Projet de thèse en Sciences sociales

Sous la direction de Marianne Cerf et de Paul Olry.

Thèses en préparation à Paris, Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France , dans le cadre de Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement et Santé , en partenariat avec LISIS - Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés (laboratoire) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Cette thèse s'intéresse à la façon dont des professionnels, engagés dans une relation de service avec leur client, font face à des transitions dans leurs situations de travail. Pour cela, nous mobilisons le concept de développement professionnel individuel (DPI), tant dans ses processus que par ce qui le soutient. Les professionnels de notre étude – les conseillers agricoles – exercent une relation de service en pleine évolution tant sur le plan de l'objet à traiter que celui de la relation à construire. En sciences de l'éducation, le concept de développement professionnel individuel (DPI) n'est pas solidement établi et doit en conséquence faire l'objet de travaux de recherche complémentaires sur sa définition, son périmètre, et ses processus. C'est cette dernière dimension qui fait l'objet de ce travail tant il est difficile de le cerner. Dans un contexte de transition vers des modèles agricoles plus agroécologiques, les situations de travail et l'objet du travail des conseillers agricoles évoluent. Ces évolutions sont marquées par des controverses sur le modèle agricole à suivre, si tenté qu'il y en ait un, une incomplétude des connaissances techniques susceptibles d'être mobilisées et de nouveaux acteurs avec lesquels interagir, pour accompagner des évolutions de pratiques des agriculteurs pour une insertion renouvelée de l'agriculture dans les territoires et les filières. De par cette communauté professionnelle et la complexité de l'exercice du métier, nous souhaitons ici nourrir la communauté scientifique sur la compréhension et l'analyse d'un développement professionnel individuel. Nous cherchons comment des professionnels en perte de sens dans l'exercice du métier, réussissent à entrer dans un processus dynamique de développement professionnel, leur permettant de retrouver un pouvoir d'agir en situation de travail pour y agir plus efficacement et ainsi reconstruire une relation de travail avec les agriculteurs à propos d'un objet de travail qu'il faut alors requalifier pour intégrer les enjeux environnementaux multiples. Nous faisons l'hypothèse que ce processus passe par une combinaison dans le temps d'un travail au sein d'un dispositif d'échange entre pairs sur l'activité du conseil en agriculture et d'un travail dans et sur sa propre activité. Pour cela, notre étude se nourrit d'un suivi longitudinal sur 3 années d'un dispositif d'échange entre pairs se situant à l'interface entre formation et apprentissage en situation de travail alors même que ce qui doit être appris se construit chemin faisant. Nos résultats se déclinent en 4 parties se focalisant sur ce que nous considérons comme constituant d'un processus de développement professionnel. - La mise en exergue d'une complexité accrue des situations de travail que découvrent les professionnels via l'apprentissage de l'analyse de leur propre activité en situations de travail (ici le conseil aux agriculteurs pour aller vers l'agroécologie) et la façon dont cela ouvre pour eux des possibles d'actions renouvelées. - L'analyse d'un dispositif conjuguant des temps collectifs entre pairs et des temps de mises en pratique sur le terrain qui s'attache à aider les professionnels à réfléchir sur leur métier et la façon de l'exercer, en s'attachant aux effets que ce dispositif produit sur le plan collectif et individuel. Cette analyse se construit autour de l'intervention didactique, met en avant la construction d'une animation progressive par des professionnels du conseil et de l'animation pour accompagner le développement professionnel individuel de pairs et précise ce qui caractérise une intervention didactique en regard de dispositifs de formation à visée de développement professionnel ou des approches mettant en exergue le développement dans les collectifs de travail. - Les effets de ce développement professionnel individuel sur les trajectoires des individus tant sur un renouvellement des activités, des situations, et ce que cela a produit sur le sens données aux missions voire au métier de ces professionnels. Nous analysons la façon dont les conseillers s'y potentialisent leurs situations de conseil afin d'aider les agriculteurs à développer leur pouvoir d'agir tout en en tirant aussi un pouvoir d'agir renouvelé pour eux-mêmes via des situations potentielles de développement. Nous discutons la façon dont cela devient parfois une nouvelle façon pour le conseiller d'accompagner les agriculteurs. Nous soulignons aussi que la capacité à potentialiser des situations de travail pour les agriculteurs, voire pour soi-même soutient également une nouvelle façon pour le collectif de conseillers de questionner les normes du métier, voire de les renormaliser. - Une dernière partie rend compte de trajectoires de développement professionnel individuel. Nous montrons que ces trajectoires sont diverses et permettent une redéfinition des activités et une compréhension et articulation des missions des conseillers entre elles, pour une meilleure efficience dans l'action suivant les différents objectifs poursuivis et de leurs dimensions agissantes.

  • Titre traduit

    Role of alternating between a peer group and real life situation in process of professional development. A case study of crop advisor accompanying farmers in environmental and climatic transition in the territories


  • Résumé

    In a context of agro-ecological transition, advisory work situations change. Advisors have to face controversies about the agricultural model, lack of consistency of the available technical knowledge to support such a transition, new players who care about the role played locally and globally by agriculture and with whom they need to interact. The aim of this phD is to study how, in such a context, a professional development can occur at the workplace within devices supporting peers' interactions on job development. We make the hypothesis that such a development mainly implies to transform the cognitive and pragmatic framings which the advisors built in order to perform their activity. Such a transformation should result in the elaboration of new framings enabling advisors to select relevant information on agro-ecological situations and on their embedding within local issues in order to reshape the advice to adequately support the farmers in the transition towards agro-ecological farming. A generic scientific framework will be produced to analyze such developemental issues. The hypothesis will be tested through a observation about one “developmental devices” grounded in a collective peers' analysis of experiences embedded in situations aiming at supporting farmers in their pathways towards agro-ecological farming. The PhD will bring a condition developp and supporting such a professional development according to what a best practice.