Homines militares : les officiers dans les armées romaines au temps des guerres civiles (49-31 a.C.)

par Bertrand Augier

Projet de thèse en Histoire ancienne


Sous la direction de Élizabeth Deniaux.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent (Nanterre) depuis le 01-10-2009 .


  • Résumé

    Lors de la période de guerres civiles (49-31 a.C.) qui marqua la fin de la République, les armées, guidées par des imperatores rivaux, jouèrent un rôle central sur la scène politique romaine. Notre étude s’est portée sur l’encadrement des armées dans cette période. Comme dans toute armée, l’obéissance, la discipline voire le dévouement des troupes étaient assurés par des cadres militaires que l’on pourrait qualifier d’officiers, préfets, tribuns militaires, questeurs et légats. On a créé une base de données recensant l’ensemble des conduites individuelles de ces cadres des armées tardo-républicaines. On s’est livré d’abord à une analyse de la position institutionnelle de ces personnages, de leurs fonctions et de la chaîne de commandement dans laquelle ils s’inséraient. On a ensuite examiné les compétences et la formation de ces personnages, qui ne connurent pas de professionnalisation et n’étaient pas des techniciens. Enfin, le rôle politique de ces officiers qui étaient des partisans politiques des imperatores, a fait l’objet d’un examen d’ensemble.

  • Titre traduit

    Homines militares : the officers in the roman army during the civil wars (49-31 BC)


  • Résumé

    During the Civil Wars which marked the end of the Republican Period in Rome, armies, led by rival imperatores, were important actors of the Roman political scene. This study is about the military cadres during this period. As in any army, obedience, discipline and loyalty were based on the action of military cadres, who can be considered as officers, such as prefects, military tribunes, quaestors and legates. I have created a database, grouping the whole individual actions of these military cadres in late-republican armies. First, I have made an analysis of the institutional positions of these officers, I have studied their functions, and the command chain they were part of. Then, I have studied the competences and the military formation of these individuals, who were not professionals nor technicians. Finally, the political role of these officers, who were kinsmen of the great imperatores, is analysed.