Incidence des formes d'organisation et de la performance des filières sur les choix stratégiques des producteurs: le cas de Madagascar

par Tahiry Andrianarisoa

Projet de thèse en Sciences Économiques

Sous la direction de Paule Moustier.

Thèses en préparation à Montpellier, SupAgro , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier (2015-.... ; Montpellier) , en partenariat avec MOISA - Marchés, Organisations, Institutions et Stratégies d'Acteurs - (laboratoire) depuis le 01-02-2014 .


  • Résumé

    Cette thèse cherchera à répondre au questionnement suivant : Dans quelle mesure l'organisation des filières influence-t-elle les stratégies d'insertion au marché des exploitations agricoles et conditionne-t-elles les performances de ces dernières ? L'hypothèse sous-jacente est que, dans un contexte de débouchés insuffisamment sécurisés par des filières avec des engagements forts entre les acteurs, l'aversion au risque peut conduire à privilégier des stratégies d'autoconsommation et/ou de recours à une diversification privilégiant les revenus extra-agricoles, au détriment d'investissements dans des activités agricoles qui pourraient être plus rémunératrices. L'objectif est d'éclairer les relations entre les facteurs d'incertitude, les différentes formes de coordination en aval de la production et les choix stratégiques des producteurs. Ce travail contribuera à affiner le cadre conceptuel de l'OAM par l'analyse du rôle des caractéristiques du marché dans la détermination des stratégies mises en œuvre par les exploitations agricoles. La revue de littérature permettra d'établir une grille de caractérisation de la structure et des modes de gouvernance des filières. Elle s'appuiera notamment sur l'économie des coûts de transaction (Williamson, 1985) et l'économie des organisations (Ménard, 1990), pour analyser les relations entre les formes de coordination et les risques auxquels les acteurs doivent faire face. Une focale sera ainsi mise sur les sources d'incertitude et la spécificité des actifs mobilisés, pour expliquer les différents arrangements institutionnels et les conditions de passage de l'un à l'autre (marché, formes hybrides, intégration verticale). Des apports de l'analyse de la gouvernance des chaines de valeur pourront également être mobilisés pour appréhender les dynamiques d'innovation relatives à la qualité au sein des filières, et le rôle de la compétence et de l'investissement dans ces dynamiques (Gereffi et al., 2005). L'analyse de la volatilité des prix et de l'intégration des marchés seront utilisés pour caractériser de degré d'incertitude des différents marchés. La grille d'analyse établie sera testée sur une sélection de filières contrastées, en s'appuyant sur la littérature et les données primaires existantes, ainsi que sur une collecte de données de terrain. Le choix de filière pourrait porter sur un produit principalement destiné à l'autoconsommation (riz) ; un produit de base rentrant comme matière première pour l'industrie de l'alimentation animale, en forte croissance, qui cherche à sécuriser son approvisionnement (maïs) ; un produit horticole, à forte valeur ajoutée, mais périssable et soumis à une forte instabilité de prix (oignon ou tomate) ; un produit de niche à haute valeur ajoutée, destiné à l'exportation (riz biologique). Parallèlement, une analyse des systèmes d'activité et des stratégies de commercialisation des unités de production sera réalisée à partir des enquêtes ménages du ROR (partenaire de l'OAM). Une analyse en panel pourra permettre de mettre en relation les choix stratégiques des exploitations, le contexte de marché auquel elles sont confrontées et l'évolution d'indicateurs de performance comme le revenu et la sécurité alimentaire. Ce sujet s'inscrit conjointement dans l'équipe MAISA (Marchés, Instabilités et Sécurité Alimentaire) et dans l'équipe ASG (Agricultures en mutation, Stratégie des ménages, Gestion des ressources) de l'UMR Moisa. Au-delà de l'OAM, il confortera différents projets de recherche de cette équipe, comme FARMAF (instruments de stabilisation des marchés alimentaires en Afrique) et Foodsecure (politiques de sécurité alimentaire). Il concerne l'axe stratégique 3 du CIRAD « alimentation accessible et de qualité ».

  • Titre traduit

    Impact of organizational forms and value chain performance on the strategic choices of producers: the case of Madagascar


  • Résumé

    This thesis will seek to answer the following question : How do the agricultural sectors'organization influence market insertion strategies of farmers and conditioning their performance? The underlying assumption is , in a context of opportunities not sufficiently secured by agricultural chains with strong commitments among actors, risk aversion may lead to privilege strategies consumption and / or use of a diversification favoring off-farm income instead of investing in agricultural activities that could be more profitable . The objective is to understand the relationships between the factors of uncertainty, different forms of coordination in downstream production and the strategic choices of producers. This paper will help to refine the conceptual framework of the WAW/OAM by analyzing the role of market characteristics in determining the strategies implemented by farms . The literature review will establish a grid of characterizing the structure and agricultural chains governance mode. It will be particularly based on the economics of transaction costs ( Williamson , 1985) and organisation economics( Ménard , 1990) to analyze the relationships between forms of coordination and the risks farmers have to face. This will put a focus on the sources of uncertainty and asset specificity mobilized to explain the different institutional arrangements and conditions for transition from one to the other (market, hybrid forms , vertical integration) . Some contributions to the analysis of the value chains governance can also be mobilized to understand the dynamics of innovation on the quality within sectors , and the role of expertise and investment in these dynamics ( Gereffi and al. , 2005). The analysis of price volatility and market integration will be used to characterize uncertainty in different markets. The analytical framework established will be tested on a selection of contrasting sectors , by starting on existing literature and primary data , and completing the informations with some collected data. The choice of sector could involve a product mainly for subsistence (rice ), a commodity returning as raw material for feed industry , strong growth , which seeks to secure its supply (maize) and a horticultural product with high added value, but perishable and subject to high price volatility (onion or tomato ), a niche product with high added value for export ( organic rice ) . Meanwhile, an analysis of business systems and marketing strategies of production units will be made ​​from household surveys of the ROR ( WAW partner). An analysis of panel will allow to link the strategic choices of farmers , the market context they face and the evolution of performance indicators such as income and food security. This topic is part jointly in the MAISA ( Marchés, Instabilités et Sécurité Alimentaire) and the ASG( Agricultures en mutation, Stratégie des ménages, Gestion des ressources) of UMR Moisa . Beyond the WAW project , it will strengthen research projects of this team, as FARMAF ( stabilization instruments of food markets in Africa) and Foodsecure ( food security policies ) . It also concerns the CIRAD strategic axis 3 « alimentation accessible et de qualité »