Gestion collective des risques chez les guides de montagne

par Antoine Girard

Projet de thèse en Ergonomie

Sous la direction de Pierre Falzon et de Sandrine Caroly.

Thèses en préparation à Paris, CNAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche sur le travail et le développement (Paris) (laboratoire) depuis le 01-12-2017 .


  • Résumé

    Notre projet vise à mieux comprendre dans l'action au quotidien les façons et manières de faire des guides et/ou aspirants pour gérer le risque, réguler des situations imprévues, faire face au danger et prendre des décisions. La gestion du risque par ces professionnels de la montagne est particulièrement importante à saisir du point de vue de leur activité individuelle et collective pour favoriser une performance dans les processus de gestion de la sécurité et la préservation de leur propre santé et de celle d'autrui. Leur activité se caractérise d'une part par des exigences attendues (répondre au besoin du client, utiliser un matériel approprié, règles de communication, etc.), des éléments relatifs au contexte de travail (météo, enneigement, …) et d'autre part leurs propres caractéristiques (sexe, âge, expérience, formation, etc.). Toutes ces dimensions dans l'activité peuvent parfois entrées en conflit, conduire la personne à des situations critiques, nécessitant des compromis et des régulations pour y faire face (par exemple, décider de ne pas faire la course ou au contraire partir en prenant des risques). Ainsi dans une approche ergonomique de la gestion des risques, la question des marges de manœuvre disponibles et construites est posée comme moyen de faciliter les régulations dans l'activité par le professionnel. Ces marges de manœuvre se trouvent souvent dans l'organisation du travail, le matériel et le collectif. C'est particulièrement cette dimension collective des processus de gestion des risques qui nous intéresse dans ce projet. L'objectif de notre projet de recherche est de mieux comprendre les conditions d'une activité collective favorable à la prévention des risques pour les guides et aspirants. Cette activité collective concerne aussi bien les possibilités de travail collectif entre plusieurs guides et/ou aspirants dans des situations quotidiennes ou potentiellement à risque, ainsi que la coopération avec le(s) client(s)/usagers accompagnés. Il peut exister également un collectif de guides partageant des règles de métier, des valeurs sur la façon de tenir la santé/sécurité et des compromis pour résoudre les situations épineuses, ainsi qu'une tâche individuelle réalisée par le guide. Ce collectif de travail donne du pouvoir d'agir dans l'activité individuelle (Caroly, 2010) et devient une ressource pour l'efficacité et la santé. Le caractère stratégique de ce projet se situe principalement à quatre niveaux : - Articuler les connaissances sur les risques environnementaux avec la gestion des risques professionnels ; - Comprendre les savoir-faire de prudence construits collectivement dans une culture professionnel en fonction des enjeux économiques : mieux cerner les stratégies d'acteurs et le business model ; - Coordonner le travail de recherche avec les enjeux actuels des organismes en charge de la formation des guides ; - Dépasser une approche classique d'analyse des accidents ou de REX, fondée sur la recherche des causes, de leur combinaison et de la responsabilité individuelle, pour aller vers une approche des régulations des incidents dans l'activité comme gestion d'un processus dynamique collectif.

  • Titre traduit

    Collective risk management by the mountain guides


  • Résumé

    Our project would try to better understand the way the mountain guides are handle with the risks every day, deal with unexpected situations and make decisions. In this way we could hope to improve their risk management process accuracy. All the demands (client, equipment, communication,…), the work context (meteo, field,…) and their own attributes (age, experiences,…) might be in conflict and push the guide to do compromises or to give up. In an ergonomic way of the risk management it is very significant to observe the flexibility of the way of working (for example in work organization, in equipment and in the collective work). The strategy could be summarizing in four points: • Put the knowledges of the environnement risks and the safety management together. • Better understand the strategy of the different actors, the business-model in the economic situation • Coordinate this research with the strategy of the education organizations • Overtake the classical way to observe risk management only from the causes and focus more on the activity and on the regulations.