Cultiver avec les arbres Mise en œuvre et transmission des pratiques agroforestières dans l'agriculture francilienne

par Clémence Bardaine

Projet de thèse en Sciences du paysage

Sous la direction de Patrick Moquay et de Roland Vidal.

Thèses en préparation à Paris, Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France , dans le cadre de Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement et Santé , en partenariat avec LAREP laboratoire de Recherche sur le Paysage - ENSP Versailles (laboratoire) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    L'agroforesterie peut être une alternative durable face aux changements globaux à l'œuvre et réconcilier production et protection environnementale. L'enjeu de l'agriculture n'est plus la seule production, mais la durabilité de cette production, la résilience du milieu vis-à-vis des aléas climatiques, la fourniture de services écosystémiques et paysagers, bref sa multifonctionnalité et son inscription dans le long terme. Nous faisons l'hypothèse que les compétences naturalistes et agronomiques des agriculteurs, pourraient devenir un vecteur de transmission des pratiques agroforestières par voisinage. A travers une enquête ethnographique, il s'agit d'abord de caractériser les différentes intentions et les formes de projets agroforestiers (intra parcellaire, maillage de haies diversifiées) et d'autre part, les logiques d'apprentissage individuelles et collectives ainsi que les dispositifs de transmission portés par ces agriculteurs pionniers. Il s'agit ensuite d'analyser la pertinence et la faisabilité de l'agroforesterie chez les agriculteurs non adoptants et auprès des acteurs du territoire (développement territorial et agricole, agents PNR). La méthodologie mobilise les outils de l'ethnographie et ceux de la sociologie pragmatique. Ce travail identifie un ensemble de relations qui, à travers l'agroforesterie forge un autre rapport entre agriculture, société et environnement.

  • Titre traduit

    Cultivate with trees Implementation and transmission of agroforestry practices in Francilian agriculture.


  • Résumé

    Agroforestry can be a sustainable alternative to global changes at work and a way to reconcile productivity and a sustainable use of energy resources along with environmental limits. The most relevant issue in agriculture isn't solely production, but production's sustainability and resilience against bad weather / climatic variations, new ecosystem services and landscaping, in a way its multifunctionality in the long term. We here assume that the farmers' naturalistic and agronomical skills could foster the spread of agroforestry practices throughout neighbourghood. Based on an ethnographic survey, we will first define the various types ans intents in agroforestry plans / schemes (on-plot agroforestry, diversified hedgerows gridding), and then describe the individual and collective learning processes as well as the spreading systems backed by pioneering farmers. We will then analyse the relevance and feasibility of agroforestery with following farmers and territorial stakeholders (agricultural and territorial development). Methodology involves ethnography-based tools as well as pragmatic sociology. This research projet tends to identify an array of relations which forms a particular link between agriculture, society and environment.