L'évolution de la reproduction saisonnière chez les primates sauvages

par Jules Dezeure

Projet de thèse en Sciences de l'évolution et de la Biodiversité

Sous la direction de Bernard Godelle et de Elise Huchard.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de GAIA - Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau , en partenariat avec ISEM - Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier (laboratoire) et de Biologie Evolutive Humaine (equipe de recherche) depuis le 08-01-2018 .


  • Résumé

    L'objectif est d'étudier les déterminants écologiques, environnementaux et sociaux influençant la reproductivité saisonnière chez 2 populations de primates sauvages : les babouins chacma en Namibie, et les mandrills au Gabon. Nous allons ainsi étudier les variations individuelles des timings de naissance et ses conséquences en terme de valeur sélective, en utilisant une combinaison de données écologiques, morphométriques, physiologiques, comportementales et de traits d'histoire de vie. Les modèles d'étude présentent des traits d'histoire de vie et une organisation sociale comparable, mais les babouins se reproduisent tout au long de l'année bien qu'ils vivent dans une zone à saisonnalité marquée, alors que les mandrills se reproduisent de manière saisonnière bien que vivant en zone équatoriale.

  • Titre traduit

    The evolution of the reproductive seasonality for wild primates


  • Résumé

    The goal is to study the ecological, environmental and social determinants involve in the reproductive seasonality for 2 wild primate populations : the chacma baboons in Namibia, and the mandrills in Gabon. We will investigate individual variation in birth timing and its fitness consequences using a combination of ecological, morphometric, physiological, life-history and behavioral data. The study models have broadly comparable life history and social organization, but baboons breed all year long although they live in area with marked seasons, while mandrills breed seasonally although they live in equatorial areas.