Napoléon et l’Empire des Lettres : historiens, journalistes, informateurs, censeurs, savants. : l’administration de l’opinion publique sous le Consulat et le Premier Empire (1799-1814)

par Maximilien Novak

Projet de thèse en Histoire et civilisations


Sous la direction de Antoine Lilti et de Robert Morissey.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Université de Chicago. Centre de Paris , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 03-11-2017 .


  • Résumé

    Cette étude a pour objet d’examiner l’importance du contrôle systématique de l’opinion publique dans le cadre d’un plus vaste projet de fusion des élites pensé par Napoléon, et qui se concrétise par la constitution d’une administration hybride composée entre autres d’anciens révolutionnaires et de royalistes revenus d’exil. Nous souhaitons montrer en quoi cette fusion des élites est scellée par une nouvelle narration de l’actualité et de l’histoire et traduit une volonté de réconciliation sociale. La politique d’orientation de la narration historique est portée par des plumes d’horizons divers, rassemblées au sein d’une administration œuvrant à l’édification politique et législative de la France. Cette administration est caractérisée par une relative uniformité des opinions exprimées dont les écrits suivent le principe de la modération édicté par Napoléon. Ce processus d’uniformisation se retrouve dans diverses structures administratives françaises, comme la presse, la censure, l'écriture historique, ou encore les institutions de savoir et d’enseignement.


  • Résumé

    The purpose of this study is to examine the importance of the systematic control of public opinion within the framework of a larger project of fusion of the elites thought up by Napoleon, and which is materialized by the constitution of a hybrid administration composed, among others, of former revolutionaries and royalists returned from exile. We want to show how this fusion of elites is sealed by a new narration of current events and history and reflects a desire for social reconciliation. The orientation policy of historical narration is carried by pens from various backgrounds, gathered within an administration working for the political and legislative construction of France. This administration is characterized by a relative uniformity of the opinions expressed, and whose writings follow the principle of moderation dictated by Napoleon. This process of standardization is found in various French administrative structures, such as the press, censorship, historical writing, or educational and knowledge institutions.