Conditions institutionnelles de la transition vers l'intensification écologique en petite agriculture familiale

par Tahina Raharison

Projet de thèse en Sciences Économiques

Sous la direction de Betty Wampfler et de Eric Penot.

Thèses en préparation à Montpellier, SupAgro , dans le cadre de EDEG - Economie Gestion , en partenariat avec MOISA - Marchés, Organisations, Institutions et Stratégies d'Acteurs - (laboratoire) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    Cette thèse a été construite autour des enjeux mondiaux de développement durable. Elle s'intéresse plus particulièrement à la transition vers l'intensification écologique dans un contexte de petite agriculture familiale. Force est de constater les difficultés de pérennisation des actions menées pour accompagner l'intensification écologique et amène à se poser les questions suivantes : dans un pays comme Madagascar, avec un Etat particulièrement fragile et une agriculture largement dominée par des petites agricultures familiales, quelles sont les conditions institutionnelles pour parvenir à une réelle transition vers l'intensification écologique en situation de petite agriculture familiale ? Les politiques publiques, les systèmes d'acteurs et les dispositifs d'accompagnement façonnent-ils aujourd'hui un cadre incitatif au développement de l'intensification écologique ? Afin de répondre à cette question, cette thèse se fonde sur l'hypothèse principale que la transition vers l'intensification écologique se joue, au-delà des aspects techniques et économiques, à l'interface de l'intégration des pratiques agro-écologiques dans les référentiels (valeurs, représentation, perception, normes) sur trois niveaux à savoir les exploitations agricoles (EA), les acteurs institutionnels au niveau territoire (système d'innovation territorial) et les politiques publiques A partir des travaux empiriques sur deux terrains à Madagascar, le Moyen Ouest de Vakinankaratra et la région Androy, cette thèse va ainsi analyser les conditions institutionnelles d'une transition vers l'intensification écologique portée par les choix des exploitations agricoles et les dynamiques sociales, économiques, institutionnelles et environnementales. Elle a également pour objectif de définir un cadre d'analyse économique, social et institutionnel pour comprendre le processus d'innovation, et pour développer une réflexion prospective sur les leviers d'action utilisables par les acteurs et par les politiques publiques pour accompagner, à plus grande échelle, la diffusion de ce modèle d'agriculture durable.

  • Titre traduit

    Institutional conditions for the transition to ecological intensification in small family farms


  • Résumé

    This thesis was built around the global issues of sustainable development. It is particularly focused on the ecological intensification transition in a context of small family farming. The difficulties of sustaining actions carried out to accompany the ecological intensification lead to ask the following questions: in a country like Madagascar, with a particularly fragile state and an agriculture largely dominated by small family farming, what are institutional conditions to achieve a real transition to ecological intensification in small family farming? Do public policies, stakeholder systems and support systems today shape an incentive framework for the development of ecological intensification? In order to answer this question, this thesis is based on the principal assumption that the transition to ecological intensification takes place, beyond the technical and economic aspects, at the interface of integrating agro-ecological practices into reference frame (values, representation, perception, standards) on three levels namely farms (EA), institutional actors at the territorial level (territorial innovation system) and public policies Based on empirical work on two sites in Madagascar, the Middle West of Vakinankaratra and the Androy region, this thesis will analyze the institutional conditions of a transition towards ecological intensification driven by farm choices and social dynamics, economic, institutional and environmental issues. It also aims to define a framework for economic, social and institutional analysis to understand the innovation process, and to develop a forward-looking reflection on the levers of action that can be used by stakeholders and public policies to support on a larger scale, the diffusion of this model of sustainable agriculture.