Conditions institutionnelles de la transition vers l'intensification écologique dans un contexte de petite agriculture familiale. Le cas de Madagascar

par Tahina Raharison

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Betty Wampfler.

Thèses en préparation à Montpellier, SupAgro , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier , en partenariat avec MOISA - Marchés, Organisations, Institutions et Stratégies d'Acteurs - (laboratoire) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    Cette thèse a été construite autour des enjeux mondiaux de développement durable. Elle s'intéresse plus particulièrement à la transition vers l'intensification écologique dans un contexte de petite agriculture familiale. Force est de constater les difficultés de pérennisation des actions menées pour accompagner l'intensification écologique et amène à se poser les questions suivantes : dans un pays comme Madagascar, avec un Etat particulièrement fragile et une agriculture largement dominée par des petites agricultures familiales, quelles sont les conditions institutionnelles pour parvenir à une réelle transition vers l'intensification écologique en situation de petite agriculture familiale ? Les politiques publiques, les systèmes d'acteurs et les dispositifs d'accompagnement façonnent-ils aujourd'hui un cadre incitatif au développement de l'intensification écologique ? La thèse s'insère dans ces questionnements scientifiques et s'appuie sur une hypothèse principale : la conception ou l'adaptation de nouveaux agroécosystèmes sur la base de processus écologiques, est l'une des étapes de la transition agro-écologique (selon Gliessman, 2007, 2015), qui se joue, au-delà des aspects techniques, avec l'intégration des pratiques agro-écologiques dans la réalité économique et dans les référentiels (valeurs, représentation, perception, normes) des acteurs des systèmes nationaux et locaux d'innovation, et des acteurs des politiques publiques. L'étude est réalisée à Madagascar, pays caractérisé par un Etat fragile et dépendant de l'aide internationale pour la mise en œuvre de ses politiques, en particulier agricoles et rurales. Le développement est porté par de nombreux acteurs de nature diverse, avec, au-delà des sociétés ou entreprises privées, des ONG de développement et divers dispositifs de développement qui jouent un rôle majeur. Souvent ces ONG ou dispositifs ont été créés, sous l'impulsion de bailleurs de fonds internationaux. L'agriculture est très largement familiale, avec un nombre très important de petites exploitations agricoles qui ont de faibles productivités. Avec comme force motrice une croissance démographique en zone rurale qui reste élevée, l'amélioration de la productivité agricole est un enjeu majeur à la fois pour la croissance agricole, l'amélioration de la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté… un contexte spécifique, mais commun à des degrés variables à de nombreux pays en développement.

  • Titre traduit

    Institutional conditions for the transition to ecological intensification in MadagascarInstitutional conditions for the transition to ecological intensification in a context of small-scale family farming. The case of Madagascar.


  • Résumé

    This thesis was built around the global issues of sustainable development. It is particularly focused on the ecological intensification transition in a context of small family farming. The difficulties of sustaining actions carried out to accompany the ecological intensification lead to ask the following questions: in a country like Madagascar, with a particularly fragile state and an agriculture largely dominated by small family farming, what are institutional conditions to achieve a real transition to ecological intensification in small family farming? Do public policies, stakeholder systems and support systems today shape an incentive framework for the development of ecological intensification? In order to answer this question, this thesis is based on the principal assumption that the transition to ecological intensification takes place, beyond the technical and economic aspects, at the interface of integrating agro-ecological practices into reference frame (values, representation, perception, standards) on three levels namely farms (EA), institutional actors at the territorial level (territorial innovation system) and public policies. The thesis is part of these scientific questions and is based on a main hypothesis: the design or adaptation of new agro-ecosystems based on ecological processes is one of the steps of the agro-ecological transition (according to Gliessman, 2007, 2015), which is played out, beyond the technical aspects, with the integration of agro-ecological practices in the economic reality and into reference frames (values, representation, perception, standards) of the national and local systems of innovation actors, and of the actors of the public policies. The study was conducted in Madagascar, a country characterized by a fragile state that is dependent on international aid for the implementation of its policies, particularly agricultural and rural policies. Development is carried out by numerous actors of various kinds, with, in addition to private companies, development NGOs and various development mechanisms playing a major role. Often these NGOs or mechanisms were created driven by international donors. Agriculture is largely family-based, with a very large number of small farms with low productivity. With the driving force of demographic growth in rural areas remaining high, improving agricultural productivity is a major challenge for agricultural growth, improving food security and reducing poverty... a specific context, but common to varying degrees to many developing countries.