(D)écrire l'expérience du geste - poétiques et pratiques des écrits de danseurs

par Céline Gauthier

Projet de thèse en Arts vivants dominante danse

Sous la direction de Marina Nordera.

Thèses en préparation à Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Sociétés, humanités, arts et lettres (Nice ; 2016-....) depuis le 31-08-2017 .


  • Résumé

    Tour à tour supports de documentation d’une œuvre ou témoignages d’une pratique corporelle, recueils poétiques ou essais théoriques, les écrits produits par les danseurs et chorégraphes sont l’occasion d’asseoir leur légitimité ou de revendiquer la portée de leur geste créatif. Véritables manifestes artistiques, à vocation parfois politique ou critique, ils troublent les frontières des genres lorsqu’ils se proposent comme l’exégèse d’une œuvre chorégraphique, et ainsi transgressent les circuits habituels de la production d’une théorie artistique. Ces ouvrages contribuent à façonner les motifs de l’imaginaire chorégraphique : l’écriture se vit comme un espace de reconnaissance où sont mis en scène les lieux de discours et de pouvoir de la danse, et permettent l’affirmation d’une prise de parole des danseurs, dont il s’agira de mettre au jour les motifs et les motivations. Ici les mots se façonnent en concurrence avec le geste dansé, par un travail minutieux pour nommer et qualifier les sensations vécues : quels seraient les registres et les formes d’écriture privilégiés pour en rendre compte ? Il s’agira d’élaborer un mode de réception kinésique de ces écrits, pour envisager la porosité de ces expériences corporelles et littéraires, et ainsi la portée esthétique et culturelle de ce geste d’écriture : quelles sont les conditions de diffusion et le contexte de réception, le(s) statut(s)s acquis par ces ouvrages ; quelle(s) place(s) peut-on leur accorder au sein du corpus de leurs auteurs ? Nous étudierons le cheminement par lequel les danseurs et chorégraphes s’emparent de l’écriture pour élaborer un discours qui témoigne des enjeux et de l’expérience de leur propre pratique : il s’agira d’envisager tout autant le cadre d’une poétique des ces écrits que de s’interroger sur les modalités de cette prise de parole et le processus de sa constitution.


  • Pas de résumé disponible.