Trajectoires, carrières et différenciation genrée des professionnels du recrutement travaillant dans les agences de recrutement

par Samia Corcoral Ben Jemaa (Corcoral)

Projet de thèse en Sociologie du travail

Sous la direction de Michel Lallement et de Yannick Fondeur.

Thèses en préparation à Paris, CNAM , dans le cadre de Ecole doctorale Abbé-Grégoire , en partenariat avec Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (Paris) (laboratoire) depuis le 15-11-2017 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse propose de faire une analyse sur les métiers de recruteurs au sein des cabinets de recrutement et d'expliquer les différences de trajectoires entre hommes et femmes sur le plan des carrières tenant compte de la division du travail et sociale existante dans ce secteur. Pour cela, nous partons de notre analyse de mémoire de Master 2 pour laquelle différents fils ont été tirés. Notre analyse nous a ainsi tout d'abord amené à définir des groupes sociaux (consultants et chargées de recherche) à travers une lecture de leurs trajectoires individuelles. Dans un deuxième temps, nous avons voulu analyser les lignes de division existantes sur le plan du travail et de la vie sociale. Enfin, nous avons proposé une analyse sur le processus de recrutement. Si notre question méta portait sur la question de la construction du jugement des professionnels travaillant en cabinet de recrutement, il est vite apparu quelques interrogations autour de cette étude de cas. Aussi, l'objet de notre recherche consistera à nous interroger sur la différenciation genrée dans les cabinets de recrutement. D'abord parce que cette question nous conduit à faire le constat que des métiers au sein de ce secteur montrent un caractère genré mais aussi interroge sur le champ des possibles. Pourquoi dit-on dans la plupart des cas « une chargée de recherche » et non pas « un chargé de recherche » ? Cet intitulé du métier marque une forte féminisation. Partant de ce constat où les femmes occupent en grande majorité ces postes en cabinet de recrutement, il importe de s'interroger également sur les trajectoires et carrières possibles. Dans le cas inverse, peut-on considérer que les hommes occupant ce poste de chargé de recherche sont moins nombreux ? Pourquoi seraient-ils moins nombreux ? Et quelles sont les perspectives de carrières ou d'évolution possible dans ce secteur ? Sommes-nous face à une inégalité sociale ? Comment expliquer cette forte féminisation des métiers de chargé-es de recherche ? Notre recherche de mémoire portant sur la division du travail a mis en exergue la question du genre d'une part, et a révélé une différenciation des métiers et des approches dans un processus de recrutement d'autre part. Montrant ainsi une chaine d'acteurs agissant en amont ou en aval d'un processus de recrutement et n'ayant pas les mêmes activités et ni les mêmes compétences mobilisées. Par ailleurs, cette étude de cas nous a donné quelques explications sur la construction des parcours et des places actuelles qu'occupent ces hommes et ces femmes au sein d'un cabinet de recrutement faisant écho à une parcellisation des tâches et à l'association genrée des métiers existant. Sur le plan théorique, nous n'avons pas retrouvé de traces particulières portant sur cette division du travail genrée en cabinet de recrutement. L'originalité de cette recherche permet de proposer une analyse sur la différenciation genrée dans le secteur des cabinets de recrutement et à produire un examen des trajectoires, carrières et champs des possibles. Les grands travaux sociologiques portants sur la question du recrutement traitent pour beaucoup la question du jugement et du caractère socio économique. Nous proposons dans le cadre de notre projet de thèse une lecture sociologique des professionnels du recrutement travaillant comme intermédiaire pour nourrir la réflexion scientifique sur ce sujet. La parcellisation des tâches sur le plan de l'activité au travail et des caractéristiques sociales conduisent les chargé-es de recherche à envisager une carrière possible. A l'inverse, les opportunités de devenir consultant-es par la suite ou de se mettre à son compte participe de cette analyse, en voulant montrer les composantes possibles permettant ces passerelles. Il est interressant de noter que les grands cabinets anglo saxon (comme Michael Page ou robert Half par exemple) sont à l'origine de cette division du travail et de la parcellisation des tâches. Deux segment de l'activité nous intéresse, d'abord sur le plan de la recherche d'un candidat, nous constatons que cette activité est effectuée à distance des candidats, mobilisant des outils numériques spécifiques dédiés à la recherche et permettant la première mise en relation, toujours à distance du candidat. Cette première partie en amont du processus est habituellement l'apanage des chargé-es de recherche. Ensuite, sur le plan de l'évaluation, nous constatons que cette activité permet aux consultant-es de rencontrer un candidat en entretien de proximité. Dans ce contexte d'évaluation, le consultant s'appuie sur un registre de compétences lié à sa propre trajectoire (ayant été lui-même dans une fonction opérationnelle). Aussi son évaluation en tant qu'expert participe à ce jugement de compétence de candidat.

  • Titre traduit

    Trajectories, Careers and Gender differentiation of recruitment professionals working in recruitment agencies


  • Résumé

    This thesis project proposes to analyze recruitment jobs within recruitment agencies and focus on gender inequalities of careers by taking into account social division and work division in this sector. From our first search analysis, 2 social groups have been defined (HR consultants and search associates) through individual trajectories. Also, work division and social division have been highlighted, showing a gender division within a recruitment agency which we have followed. By demonstrating the existence of a chain of actors acting upstream or downstream on a recruitment process, and a difference between activities and skills mobilized by these recruiters. It is interesting to note that large Anglo-Saxon firms (such as Michael Page or Robert Half ie) has introduced this division and fragmentation of tasks. Around two segments: Firstly in terms of candidate search, where recruiters (research associates) are acting on an upstream process and mobilizing specific digital tools dedicated to research and always remote from the candidate. Secondly, in terms of evaluation, where this activity is mainly dedicated to the HR consultants. If the first search has focused on the recruiters' judgment, this project search has opened on new questions. The purpose of this search aims to analyze gender differenciation in recruitment agencies in terms of careers. First, this question invites to understand the gender careers and also the evolution possibilities about the search associates. In France, the job title for the search associates is often feminizing as "une chargée de recherche". On this observation basis, where women, in majority have these positions within the recruitment agencies, it is important to consider this question around possible trajectories and careers. In an opposite case, can we consider that men working as a research associate are fewer? and why? What are the careers in this sector by comparing the gender? Are we facing a social inequality? How to explain a strong feminization for this profession? A first analysis by starting on the trajectories can explain a social and work division today. On a theoretical plan, we have not found any particular traces explaining a gender differenciation for this sector. The originality of this search makes it possible to propose an analysis on gender differentiation in the recruitment agencies sector and to produce an examination of trajectories, careers and possibilities fields. The main sociological works on the recruitment deals with the question of judgment and socio-economic field. We propose a sociological reading of recruitment professionals working as intermediary to feed the scientific reflection on this subject. This approach aims to study this question and links with possible careers: What kind opportunities to become a consultant or to be self-employed? This can participate on this analysis, trying to explain the components allowing or not these possibilities.