Former les professeurs à la relation pédagogique par la simulation : les gestes professionnels des formateurs d’enseignants lors de formations sur l’éthique relationnelle

par Natacha Dangouloff

Projet de thèse en Sciences humaines et humanités nouvelles spécialité Formation des adultes

Sous la direction de Anne Jorro.

Thèses en préparation à Paris, HESAM , dans le cadre de Ecole doctorale Abbé-Grégoire , en partenariat avec Centre de recherche sur la formation (Paris) (laboratoire) depuis le 20-10-2017 .


  • Résumé

    L’objet de cette recherche doctorale en sciences de l’éducation est d’étudier les gestes professionnels des formateurs d’enseignants, en situation de formation continue sur le thème de la relation pédagogique. En effet, des demandes sociales fortes ont émergé ces dernières années en matière de compétences professionnelles des enseignants, en particulier dans la relation aux élèves. Le référentiel français des compétences professionnelles des métiers du professorat prescrit aux professeurs « d’agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques, en tenant compte des dimensions affective et relationnelle de l'enseignement, en installant avec les élèves une relation de confiance et de bienveillance, en accordant à tous les élèves l'attention et l'accompagnement appropriés ». Dans les grandes aires urbaines comme la région parisienne où se situe le terrain de recherche, des formations en équipe enseignante, sur le lieu de travail, sont développées pour répondre aux prescriptions institutionnelles et aux problèmes professionnels liés à l’éthique relationnelle professeur-élèves. La recherche décrit l’activité de formateurs experts, dont la professionnalité pour animer ces formations est reconnue par les différents acteurs, cadres qui commandent les formations et enseignants qui y participent. Le travail de recherche vise à modéliser les gestes professionnels de formateurs experts, lors de formations sur le lieu de travail portant sur l’éthique relationnelle du professeur, pendant les activités de simulations (mises en situation et jeux de rôle) utilisées comme modalités de formation aidant à l’appropriation et au perfectionnement de gestes éthiques par les enseignants. Dans cette perspective, nous nous référons aux approches théoriques de l’éthique relationnelle de l’enseignant de Christophe Marsollier (2012) et des vertus professionnelles de l’enseignant telles que les définit Eirick Prairat (2017), en particulier la notion de tact, que nous rapprochons de l’empathie. Pour comprendre et modéliser les gestes des formateurs, nous nous situons dans le cadre théorique de l’analyse de l’activité (Barbier, 2017) et plus précisément du geste professionnel défini par Anne Jorro (2018). Les situations de simulation sont étudiées dans le cadre proposé par la didactique professionnelle, avec les travaux de Pierre Pastré (2005). La méthodologie de recherche prend appui sur des observations puis des captations vidéo de journées de formation en établissement scolaire auprès d’équipes enseignantes. Des entretiens d’autoconfrontation ont été ensuite menés sur les épisodes de travail jugés typiques lors des situations de simulation, avec les formateurs et avec les enseignants participants. Les gestes de mise en scène des savoirs, d’ajustement de l’action et d’empathie des formateurs sont modélisés à l’aide de critères de pertinence, mettant en relation les intentions des formateurs et le sens que les professeurs attribuent aux gestes reçus. Les résultats montrent que former à l’éthique relationnelle par la simulation mobilise un agir professionnel signifiant pour les enseignants, impliquant une congruence entre les postures du formateur et les transformations visées.

  • Titre traduit

    Training teachers to the pedagogical relations using simulation training techniques: professional gestures used by teacher trainers in training sessions dedicated to teacher/student relationship ethics


  • Résumé

    The aim of this PhD research in education science is to study the professional gestures used by teacher trainers when conducting in-service sessions dedicated to the pedagogical relation. Indeed, in the recent years, strong social demands about the professional skills of teachers have aroused, especially about the quality of the relation they create with their students. The french teacher competency framework requires teachers to act “as a responsible educator following ethical principles, caring about the affective and relational dimensions of tuition, creating with the students a climate of trust and benevolence, giving to all students the appropriate attention and educational support “. In large urban and suburban areas like greater Paris where this research has been carried out, in-service training sessions are offered to teams of teachers working in the same school. Those sessions are a response to local education authorities’ requirements and to professional problems encountered by teachers when dealing with the ethical relationship with students in the classroom. The research describes the activity of expert trainers, whose expertise in the field is widely recognized by all the actors involved, i.e the management who commissions these sessions and the teachers who participate. This research aims at characterizing the professional gestures used by expert trainers in the context of in-service training sessions dealing with the professional ethics of teachers, during the activities of simulation developed in the training sessions (role play and real life professional situation scenarii) which are used as training techniques to help teachers develop and improve their ethical gestures . In this context, we refer to the theoretical approaches of the ethics of teacher/student relations developed by Christophe Marsollier (2012) and the professional virtues of teachers defined by Erick Prairat (2017), especially the concept of tactfulness that we connect to empathy. In order to understand and model the trainers ‘gestures we refer to the theory of task analysis (Barbier, 2017) and more specifically to the professional gesture defined by Anne Jorro (2018). The simulation situations used are analyzed in reference to the occupational didactics (Pierre Pastré, 2005). The research materials used are field observations and video recordings of in-service training sessions conducted with school teams. Interviews based on traces of work have then been conducted focusing on specific moments considered as typical during the activities of simulation both with trainers and participating teachers. The specific gestures dealing with the design and conduct of learning situations, how the action can be adapted to changing situations and how trainers can create a feeling of empathy are modelled using relevance criteria, comparing the intentions of trainers and the effects and reactions on teachers. Results show that training to the ethics of relation through simulation activities tends to develop a meaningful awareness of their professional actions for teachers; this involves the necessity of a context of consistency between the trainers’ postures and the changes sought.