Changement climatique et gouvernance en Arctique : le paradigme de la recherche polaire

par Eda Ayaydin

Projet de thèse en Histoire, histoire de l'art et archéologie

Sous la direction de Jan Borm et de Thomas Lindemann.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-2020) , en partenariat avec Cultures Environnements Arctique Représentations Climat (laboratoire) et de université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    Notre travail présente des explorations dans arctique comme point de rupture des intérêts des Etats dans la région. Cette région recouverte de glace est un sujet de préoccupation pour les explorateurs avec son mystère et ses diverses cultures. A travers les explorations, les Etats ont commencé à s'y intéresser en raison de ses possibilités commerciales comme la pêche et la chasse. En découvrant l'immensité de la région arctique, les Etats ont essayé d'obtenir la souveraineté sur ce territoire inexploré. Ainsi, les explorations encouragés et financés par les Etats ont accéléré. L'Arctique est devenu une question politique et la gouvernance de la région est devenue importante aussi bien pour les Etats de l'Arctique que ceux en dehors de la région. De plus, actuellement, le monde est sous la menace du réchauffement climatique et cette novelle donne affecte l'équilibre du monde par un changement physique, écologique et biologique, en particulier dans l'Arctique. Le « Toit du Monde » est l'une des régions les plus touchées par le réchauffement climatique. Par ailleurs, l'Océan arctique est l'une des régions les plus riches en ce qui concerne le pétrole, le gaz, le charbon ainsi que les voies de navigations maritime. Par conséquent, géopolitiquement parlent, la région est primordiale. Le changement physique par le réchauffement climatique dans l'Arctique interroge la l'adéquation de la gouvernance actuelle de l'Arctique compte tenue de cette nouvelle donne.

  • Titre traduit

    Climate change and governance in the Arctic: polar research paradigm


  • Résumé

    Our study presents the Arctic explorations as a breaking point of interests of the States in the region. This icy region became an issue of concern to explorers with its mystery and various cultures since antiquity. By the explorations, States started to pay interest in the region due to its commercial offers such as fishing or hunting. By discovering the vastness of the Arctic Region, States tried to gain sovereignty over this uncharted territory. Through the explorations encouraged and financed by the States, the Arctic became a matter of politics. Therefore, since the beginning of the explorations the governance of the region was en issue for both Arctic and non-Arctic states. Furthermore, currently, the World is under global warming threat, and this process affects the balance of the World by physical, ecological and biological changes, especially in the Arctic. The “Roof of the World” is one of the most affected regions by the global warming. The Arctic Ocean is one of the richest regions regarding petroleum, oil and gas, coal, the shipping routes. Thus, it has an immense geopolitical importance. The physical changes by global warming in the Arctic is also questioning the sufficiency of the current governance of the region.