Les sciences sociales au prisme de la guerre froide. Diffusion et usages de la psychologie sociale étasunienne en France : enjeux (géo)politiques et controverses académiques (1946-1959).

par Paul Arnault

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Johan Heilbron.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 20-11-2008 .


  • Résumé

    Cette étude sociohistorique a pour objet la diffusion, les usages et la réception de la psychologie sociale étasunienne en france sous la ive république. les phénomènes examinés ayant été largement tributaires des politiques de planification, elles-mêmes soutenues par les programmes d'assistance mis en œuvre par une série d'agences gouvernementales étasuniennes dont les rôles ont été déterminants dans la construction européenne, il s'agit d'aborder la sociogenèse de la psychologie sociale en france à travers plusieurs approches : histoire des sciences, de la diplomatie, de la philanthropie, de l'économie et de l'expertise. parmi les nombreuses interrogations soulevées par les processus de politisation des sciences et de scientificisation de la politique durant la première moitié de la guerre froide, nous en retiendrons essentiellement deux : a) comment expliquer la sociogenèse des rapports entre modernisateurs et scientifiques, et ceci en dépit des controverses académiques suscitées par ces mêmes relations ? ; b) si les fonctions économique de la psychologie sociale appliquée durant la ‘campagne de productivité française' sont manifestes (transformation des attitudes, augmentation de la productivité et régulation des ‘relations industrielles'), les travaux sur les sciences sociales et la politiques étrangère étasunienne autorisent à poser la question de la fonction (géo)politique de la psychologie sociale en france mais aussi en europe. il s'agira, à partir des méthodes de la collecte documentaire, de l'entretien semi-directif et de l'analyse de contenu, d'éclairer les pans sans doute partiellement inconscients d'une histoire politique et scientifique peu explorée.


  • Pas de résumé disponible.